Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
DÉclaration du MinistÈre des Affaires ÉtrangÈres
2020-06-18

Les États-Unis ont signé la prétendue Loi 2020 sur la politique des droits de l'homme des Ouïghours (Uyghur Human Rights Policy Act of 2020). Cette prétendue loi dénigre délibérément la situation des droits de l'homme au Xinjiang de la Chine, attaque de manière malveillante la politique du gouvernement chinois au Xinjiang, bafoue ouvertement le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales et constitue une ingérence grossière dans les affaires intérieures de la Chine. Le gouvernement et le peuple chinois expriment leur vive indignation et leur ferme opposition à cet égard.

Les questions liées au Xinjiang ne sont pas du tout des questions des droits de l'homme ni des questions ethniques ou religieuses, mais des questions concernant la lutte contre le terrorisme violent et le séparatisme. Le Xinjiang a beaucoup souffert de l'extrémisme, du terrorisme violent et du séparatisme, qui ont gravement menacé la sécurité de la population et de ses biens. Le Xinjiang a pris un ensemble de mesures pour combattre et prévenir ces activités, dans l'esprit de s'attaquer à la fois au mal et aux racines du mal. Ces mesures sont conformes à la législation chinoise et s'inscrivent dans la mise en œuvre par la Chine des initiatives internationales sur la lutte antiterroriste et la déradicalisation dont la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies et le Plan d'action pour la prévention de l'extrémisme violent.

Les actions déployées au Xinjiang ont efficacement freiné la multiplication des actes terroristes violents, préservé dans la plus grande mesure l'unité et la sécurité nationales, et protégé les droits fondamentaux à la vie, à la santé et au développement de la population multiethnique au Xinjiang. Depuis plus de trois ans, il n'y a eu aucun cas de terrorisme violent au Xinjiang. Les habitants de différents groupes ethniques et aux croyances religieuses différentes vivent dans l'égalité, l'unité, l'harmonie et la tranquillité. La politique du gouvernement chinois au Xinjiang est largement saluée par la communauté internationale.

Le terrorisme et l'extrémisme sont l'ennemi commun de la société humaine. Les efforts de lutte antiterroriste et de déradicalisation des différents pays ne doivent pas être jaugés selon des critères différents, encore moins être délibérément déformés au mépris de la justice internationale et de la conscience humaine. La prétendue loi de la partie américaine, faisant fi des réalités et prenant le faux pour le vrai, tente de stigmatiser les mesures prises par le Xinjiang en matière de lutte contre le terrorisme et le séparatisme et de déradicalisation. C'est une pratique flagrante du deux poids deux mesures sur la question de la lutte antiterroriste. Voilà qui met au grand jour l'intention malveillante de la partie américaine de saper la souveraineté et la sécurité de la Chine, de semer la discorde entre les différentes ethnies chinoises, de saboter la prospérité et la stabilité au Xinjiang et de contenir le développement de la Chine.

Nous déclarons solennellement à la partie américaine que les affaires du Xinjiang relèvent purement et simplement des affaires intérieures de la Chine et qu'aucune ingérence étrangère n'est permise. Le gouvernement et le peuple chinois ont une détermination inébranlable à défendre la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement du pays. Nous exhortons encore une fois la partie américaine à corriger immédiatement ses erreurs et à cesser de nuire aux intérêts de la Chine et de s'ingérer dans les affaires intérieures chinoises par ladite loi sur le Xinjiang. Sinon, la Chine y réagira fermement et c'est à la partie américaine d'assumer toutes les conséquences qui en découleront.

Suggest To A Friend
  Print