Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine et l'Egypte rejettent toute ingérence étrangère dans les affaires de Hong Kong de la Chine
2020-06-29

Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi, s'est entretenu lundi par téléphone avec le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukry, et les deux parties se sont opposées à toute ingérence étrangère dans les affaires de Hong Kong de la Chine.

La Chine a toujours attaché une grande importance aux relations sino-égyptiennes et est déterminée à continuer à approfondir la coopération bilatérale, a déclaré M. Wang.

Le président chinois Xi Jinping et son homologue égyptien Abdel-Fattah al-Sissi ont noué des relations d'amitié et de confiance mutuelle solides, et ont donné des directives stratégiques essentielles au développement des relations entre les deux pays, a affirmé M. Wang.

Soulignant que la Chine et l'Egypte sont à la fois de vieilles civilisations et de grands pays en voie de développement, M. Wang a mis l'accent sur le fait que les deux parties se sont toujours comprises et soutenues sur les questions relatives à leurs intérêts fondamentaux respectifs et à leurs principales préoccupations, et se sont toujours montrées justes et équitables dans les affaires internationales multilatérales.

M. Wang a exprimé sa gratitude envers l'Egypte pour avoir compris et soutenu les revendications légitimes de la Chine sur la question de Hong Kong.

Hong Kong fait partie de la Chine, a rappelé M. Wang, soulignant que la mise en place et l'amélioration de la législation sur la sécurité nationale favorisent l'application stable et durable de la politique "un pays, deux systèmes", ce qui n'est pas seulement dans l'intérêt des Hongkongais, mais aussi de tout autre pays à Hong Kong.

Indiquant que certains pays et certaines forces se servent des droits de l'homme comme prétexte pour attaquer et salir la Chine sur la question de Hong Kong et pour s'immiscer dans les affaires intérieures de la Chine, M. Wang a déclaré que leur intention réelle est de créer le chaos à Hong Kong et d'entraver le processus de développement de la Chine.

Soulignant que la non-ingérence dans les affaires intérieures d'autrui est une des normes fondamentales des relations internationales, M. Wang a déclaré que la Chine s'oppose fermement à la politisation de la question des droits de l'homme, ainsi qu'à toute ingérence dans les affaires intérieures d'autrui au nom des droits de l'homme.

Ce faisant, la Chine ne protège pas seulement ses propres droits et intérêts légitimes, mais protège également les droits et intérêts légitimes de tous les pays en développement, et défend les objectifs et principes de la Charte des Nations Unies, a-t-il dit.

Concernant la question du Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (GERD), M. Wang a déclaré que la Chine est satisfaite du consensus que l'Egypte, l'Ethiopie et le Soudan ont atteint au cours d'une récente réunion du présidium du Sommet de l'Union africaine sur la reprise des pourparlers tripartites.

En tant qu'amie et partenaire des trois parties, la Chine espère sincèrement que les parties concernées parviendront à résoudre leurs différends par le biais de pourparlers et de consultations, et trouveront une solution acceptable pour tous dans les plus brefs délais, a affirmé M. Wang.

La Chine est disposée à continuer à jouer un rôle constructif dans ce dossier, a-t-il indiqué, tout en espérant que la communauté internationale contribuera également à créer un environnement favorable à cet égard.

Pour sa part, M. Choukry a déclaré que les relations égypto-chinoises occupaient une place très importante au sein de la diplomatie globale de l'Egypte.

L'Egypte est disposée à continuer à approfondir ses relations traditionnelle d'amitié avec la Chine, à renforcer leur coopération mutuellement profitable, à consolider leur soutien mutuel et à promouvoir l'amélioration des relations entre ces deux vieilles civilisations, a-t-il affirmé.

Soulignant que les deux pays partageaient une position similaire sur les principes de respect mutuel et de non-ingérence dans les affaires intérieures d'autrui, M. Choukry a déclaré que l'Egypte soutenait fermement la position et les propositions de la Chine sur la question de Hong Kong, et s'opposait à toute ingérence dans les affaires intérieures de la Chine.

Pour ce qui est du GERD, il a déclaré que l'Egypte était déterminée à parvenir à une solution juste et raisonnable avec toutes les parties concernées.

Suggest To A Friend
  Print