Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine et l'Inde atteignent un consensus positif pour apaiser la situation à la frontière
2020-07-06

Le représentant spécial chinois sur la question de la frontière sino-indienne, conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a tenu dimanche soir une conversation téléphonique avec le représentant spécial indien et conseiller à la sécurité nationale Ajit Doval, au cours de laquelle les deux parties ont atteint un consensus positif en vue d'apaiser la situation à la frontière.

Notant que cette année marque le 70e anniversaire des relations diplomatiques sino-indiennes, M. Wang a rappelé que les relations bilatérales avaient connu des hauts et des bas et que les derniers développements de la situation frontalière étaient complexes.

Pour ce qui est de l'incident qui s'est récemment produit dans la vallée de Galwan dans la section ouest de la frontière sino-indienne, les intérêts en jeu sont très clairs, a souligné M. Wang, ajoutant que la Chine continuerait à défendre fermement sa souveraineté territoriale et à préserver la paix et la tranquillité dans les zones frontalières.

M. Wang a fait remarquer que la réalisation du développement et du renouveau nationaux étaient la principale priorité de la Chine et de l'Inde et que les deux parties partageaient des intérêts stratégiques communs et à long terme dans cette direction générale.

Il a exhorté les deux parties à adhérer au jugement stratégique selon lequel la Chine et l'Inde ne représentent pas une menace l'une pour l'autre mais constituent au contraire des opportunités de développement mutuel, à prêter une grande attention à la situation complexe actuelle et à travailler ensemble pour surmonter et renverser cette situation dès que possible.

M. Wang a également exprimé l'espoir que la partie indienne ferait un pas vers la Chine, guiderait l'opinion publique dans la bonne direction, préserverait et promouvrait la coopération et les échanges normaux entre les deux pays, éviterait de mener des actions qui pourrait aggraver et complexifier les différends bilatéraux et assurerait conjointement la progression générale des relations sino-indiennes.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue en toute franchise et en profondeur au sujet de l'apaisement de la situation frontalière et ont atteint un consensus positif.

Premièrement, les deux parties sont convenues de respecter l'important consensus atteint par les dirigeants des deux pays. Les deux hommes estiment que le maintien de la paix et de la tranquillité dans les zones frontalières est primordial pour le développement à long terme des relations bilatérales, et se sont accordés pour que la question frontalière soit placée en bonne position dans les relations bilatérales afin d'éviter que les différends ne s'aggravent en conflits.

Deuxièmement, les deux parties ont réitéré leur adhésion à une série de traités et d'accords signés par les deux pays au sujet des questions frontalières ainsi que leur engagement à faire des efforts conjoints pour apaiser la situation dans les zones frontalières.

Troisièmement, les deux parties se sont mises d'accord pour renforcer leurs communications à travers le mécanisme de rencontre des représentants spéciaux, régulièrement tenir des réunions du mécanisme de travail pour la consultation et la coordination sur les affaires frontalières sino-indiennes sans interruption, perfectionner et renforcer continuellement les mesures de confiance dans les zones frontalières et éviter la récurrence des incidents qui affectent la paix et la tranquillité dans ces zones.

Quatrièmement, les deux parties ont salué les progrès réalisés au cours des récentes rencontres militaires et diplomatiques entre les deux pays, accepté de maintenir le dialogue et les consultations et souligné que le consensus atteint par les commandants des contingents frontaliers des deux pays devrait être mis en œuvre dès que possible, tandis que les deux parties devraient réaliser sans tarder le processus de désengagement de leurs troupes de première ligne.

Suggest To A Friend
  Print