Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi prononce un discours à l'Institut français des relations internationales
2020-08-30

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a prononcé un discours intitulé « Préserver la tendance à la paix et au développement dans notre monde par la solidarité, la coopération, l'ouverture et l'inclusion », le 30 août 2020 à l'Institut français des relations internationales.

« Depuis plus de six mois, le monde est frappé par le Covid-19, qui est survenu avec une grande soudaineté. Cette épreuve sanitaire est un miroir qui reflète la complexité du monde où nous vivons, avec d'un côté le courant de la solidarité et de la coopération qu'ont suivi la Chine et l'Europe, et de l'autre le contre-courant du rejet de responsabilités, de l'unilatéralisme et de l'intimidation. Ce qui est plus effroyable que le coronavirus, c'est le "virus politique" qui génère la haine et la confrontation. Les pratiques de politisation, d'étiquetage et même de stigmatisation à l'égard d'un certain pays en profitant du Covid-19 n'aident en rien à résoudre les problèmes, mais sapent gravement la solidarité et la coopération internationales », a déclaré M. Wang.

« Réaliser le renouveau de la Chine, c'est apporter prospérité au pays, redressement à la nation et bonheur au peuple. C'est refaire de la nation chinoise un pionnier du développement et du progrès de l'humanité. Et c'est inaugurer une nouvelle ère d'ouverture et d'intégration dans les rapports entre la Chine et le monde. Certains disent que la Chine, par son renouveau, cherche à changer, voire à conquérir le monde. Il s'agit là d'une ignorance de l'histoire de la Chine et de la civilisation chinoise. L'agression n'a jamais été dans les gènes de la nation chinoise. La quête de la paix et de l'harmonie est enracinée dans les convictions des Chinois. Elle est aussi l'origine culturelle de notre engagement actuel pour construire une communauté de destin pour l'humanité », a souligné M. Wang.

« Au cours des 70 dernières années depuis la fondation de la Chine nouvelle, en particulier au cours des 40 dernières années de réforme et d'ouverture, le peuple chinois a accompli des réalisations remarquables sur la voie du socialisme aux caractéristiques chinoises. Sur cette voie, la Chine a réalisé un développement significatif avec une puissance globale sans cesse renforcée. Sur cette voie, le peuple chinois est devenu maître de son propre destin avec des conditions de vie sans cesse améliorées. Le développement de la Chine a bénéficié au peuple chinois et au reste du monde. La Chine est depuis toujours un bâtisseur de la paix mondiale qui ne cesse d'apporter une énergie positive à l'évolution de la situation internationale. La Chine est depuis toujours un défenseur de l'ordre international qui ne cesse d'apporter de la stabilité au système de la gouvernance mondiale. La Chine est depuis toujours un promoteur de la mondialisation qui ne cesse d'apporter d'importantes contributions à la construction d'un monde ouvert. La Chine est depuis toujours un contributeur au développement mondial qui ne cesse d'apporter une force motrice puissante à la croissance économique mondiale. La voie de développement choisie par le peuple chinois correspond à l'aspiration commune des 1,4 milliard de Chinois et à la tendance à la paix et au développement de notre temps. Elle est dans l'intérêt de la Chine et aussi du monde entier. Nous avons toutes les raisons de la poursuivre avec détermination », a déclaré M. Wang.

« Face à un environnement international changeant, la Chine a avancé l'idée de faire valoir pleinement les atouts de son immense marché et le potentiel de sa demande intérieure pour créer une nouvelle architecture de circulation duale caractérisée par la priorité accordée au circuit économique interne et son interaction avec le circuit international. Nous continuerons d'élargir à la fois la demande intérieure et l'ouverture sur l'extérieur, pour faire profiter davantage le monde entier du développement chinois et favoriser la reprise et le développement dans le monde par la reprise et le développement chinois », a déclaré M. Wang.

« La Chine poursuivra un développement pacifique. Nous suivrons fermement la nouvelle voie de développement des relations interétatiques, celle du dialogue et du partenariat, et non de la confrontation et de l'alliance ; nous développerons un réseau plus large de partenariats internationaux. La Chine poursuivra un développement basé sur l'ouverture. Nous œuvrerons à bâtir une économie ouverte plus performante et à développer une structure d'ouverture tous azimuts, diversifiée et à multiples niveaux. La Chine poursuivra un développement préconisant la coopération. C'est par la coopération que nous contribuerons à la sécurité, réaliserons le développement et relèverons les défis. La Chine poursuivra un développement axé sur le gagnant-gagnant. Toujours fidèles à la vision de la gouvernance mondiale dite d'"amples consultations, contribution conjointe et bénéfices pour tous", nous travaillerons avec tous les pays pour agrandir le gâteau de la coopération et réaliser le développement commun. La Chine poursuivra un développement inclusif. Nous n'exporterons ni de système ni de modèle, et nous voulons encore moins nous livrer à des confrontations idéologiques. Par des actions concrètes, nous continuerons de préserver la diversité des civilisations et de promouvoir les échanges et l'inspiration mutuelle au sujet des modes de développement », a poursuivi M. Wang.

« Face à des changements et à un fléau sanitaire jamais connus depuis un siècle, l'humanité se voit obligée, une fois de plus, de faire un choix crucial entre le progrès et la régression, l'unité et la division, l'ouverture et le repli sur soi. La Chine et l'Europe sont appelées à adopter une attitude responsable envers l'avenir de l'humanité et à tenir compte des intérêts fondamentaux de leurs peuples pour combattre ensemble le contre-courant incitant à la haine et à la confrontation, se mettre fermement du bon côté de l'Histoire et à apporter davantage de stabilité à ce monde complexe et changeant », a indiqué M. Wang.

« Premièrement, nous devons préserver fermement la paix et le développement et nous opposer ensemble à la division du monde. En tant que grand pays responsable, la Chine s'oppose fermement à toute tentative de provoquer une "nouvelle guerre froide" et ne permet à aucune force de priver le peuple chinois et tous les peuples du monde de leur droit au développement et à une vie meilleure. Nous entendons œuvrer avec l'Europe pour faire entendre la voix forte de notre temps : oui à la solidarité, au progrès et au développement pacifique ; non à la division, à la régression, aux conflits et à la confrontation.

Deuxièmement, nous devons défendre fermement le multilatéralisme et nous opposer ensemble à l'unilatéralisme et à l'intimidation. Quels que soient les aléas internationaux, la Chine se tiendra fermement du côté du multilatéralisme, et elle préconisera et poursuivra une vision de la gouvernance mondiale basée sur d'amples consultations et contributions conjointes pour des bénéfices partagés. Elle considère l'UE comme une force majeure dans le processus de multipolarisation et entend travailler avec elle pour préserver l'efficacité et l'autorité du système multilatéral et défendre l'équité, la justice et l'ordre international.

Troisièmement, nous devons continuer d'élargir la coopération mutuellement bénéfique et nous opposer ensemble à l'isolement et au découplage. La Chine d'aujourd'hui est étroitement liée au reste du monde. Se découpler de la Chine, c'est se découpler des opportunités de développement et du marché immense le plus dynamique. Deux principales économies du monde, la Chine et l'Europe, doivent défendre résolument le libre-échange et préserver ensemble la stabilité des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales, pour jouer un rôle clé dans la promotion du développement et de la prospérité dans le monde de l'après-Covid-19.

Quatrièmement, nous devons apporter une réponse collective aux défis planétaires et nous opposer ensemble à la recherche d'intérêts égoïstes aux dépens d'autrui. La Chine et l'Europe doivent se montrer exemplaires dans la promotion de la gouvernance mondiale, renforcer le rôle de coordination des Nations unies dans les affaires internationales, s'opposer à la "priorité nationale" et à la recherche d'intérêts égoïstes au détriment d'autrui, et construire une communauté de destin pour l'humanité. »

« Cette année marque le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l'UE. De ces 45 ans de chemin parcouru, nous avons tiré un enseignement important : la Chine et l'UE n'ont pas de conflits d'intérêts fondamentaux. Elles montrent beaucoup plus de coopération que de concurrence et beaucoup plus de terrains d'entente que de désaccords. De ces 45 ans de chemin parcouru, nous avons acquis une expérience importante : la Chine et l'UE sont tout à fait capables d'accroître la confiance mutuelle par un dialogue sur un pied d'égalité, d'obtenir des résultats gagnant-gagnant par une coopération mutuellement bénéfique, de gérer adéquatement les divergences par des échanges constructifs, et de répondre ensemble aux défis planétaires par une coordination renforcée », a déclaré M. Wang.

« La Chine attache toujours de l'importance à la place et au rôle de l'UE et soutient toujours un plus grand rôle de l'Europe dans les affaires internationales. En ce moment crucial de lutte collective contre le Covid-19 et pour le redressement, les deux parties devront renforcer la solidarité et la coopération, faire redémarrer le dialogue et la coopération sur tous les plans et jouer pleinement le rôle de double moteur pour injecter une forte impulsion à la solidarité et à la coopération internationales et bâtir un partenariat dans quatre domaines.

Premièrement, construire un partenariat contre le défi sanitaire. La Chine et l'UE doivent renforcer leur coopération dans la R&D et la production de vaccins, de médicaments et de réactifs de dépistage, et soutenir ensemble le rôle actif de l'OMS et d'autres organisations internationales. La Chine est prête à accélérer la construction d'une "voie rapide" qui facilite la mobilité des personnes et d'un "corridor vert" pour l'échange de marchandises, afin de contribuer à la reprise économique de l'UE.

Deuxièmement, renforcer le partenariat pour l'investissement. La Chine et l'UE doivent travailler dans le même sens et œuvrer pour conclure d'ici la fin de l'année un accord d'investissement global, équilibré et de haut niveau. Les deux parties doivent entamer dans les meilleurs délais une étude de faisabilité conjointe pour lancer le processus d'accord de libre-échange. Elles doivent conclure rapidement l'Agenda stratégique de coopération Chine-UE 2025 afin de réaliser des bénéfices mutuels.

Troisièmement, développer le partenariat vert et numérique. La Chine et l'UE ont une forte complémentarité dans le développement vert et le numérique, et jouissent de perspectives de coopération prometteuses. Les deux parties doivent approfondir leur coopération dans les technologies environnementales, l'économie circulaire, les énergies propres et la finance durable, renforcer leur coopération dans les TIC, l'intelligence artificielle, l'e-commerce, les mégadonnées et l'informatique en nuage et créer de nouveaux pôles de croissance de la coopération sino-européenne.

Quatrièmement, approfondir le partenariat pour la coopération multilatérale. Nous devons renforcer le dialogue et la coopération en matière de changement climatique, de biodiversité et de développement durable. Nous devons également préserver ensemble l'accord sur le nucléaire iranien, favoriser le règlement politique des questions d'actualité brûlante internationales et régionales et renforcer la coopération Chine-Europe-Afrique, de sorte à apporter une plus grande contribution à un monde plus durable et plus sûr », a souligné M. Wang.

« A l'heure actuelle, la responsabilité historique du maintien de la paix et du développement et de la promotion des progrès du monde incombe à la Chine et à l'Europe, deux grandes forces du monde. Nous espérons sincèrement que la relation Chine-Europe progressera dans la stabilité et la durée, ajoutera plus de facteurs stabilisateurs dans un monde instable et créera un avenir meilleur pour la société humaine ! » a déclaré M. Wang.

Suggest To A Friend
  Print