Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le MAE chinois fait une proposition en quatre points pour promouvoir le multilatéralisme
2020-08-30

La Chine et la France, en tant que grands pays responsables, doivent promouvoir et pratiquer activement le multilatéralisme, qui est essentiel pour le bien-être de la plupart des pays, en particulier ceux de petite et moyenne taille, a déclaré samedi le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi.

Lors de ses entretiens avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, M. Wang a indiqué que le maintien du multilatéralisme est le plus grand consensus atteint au cours de son voyage en Europe.

Il a noté que l'unilatéralisme était actuellement en hausse, car certains pays ignorent les accords internationaux et refusent de remplir leurs obligations internationales.

Sans le multilatéralisme, a-t-il dit, le mécanisme multilatéral ainsi que l'ordre international établis depuis la Seconde Guerre mondiale seront sérieusement mis à mal, et les pays de petite et moyenne taille en subiront les conséquences.

"Dans de telles circonstances, la Chine et la France, en tant que grands pays responsables, devraient promouvoir et pratiquer activement le multilatéralisme", a recommandé M. Wang, en faisant une proposition en quatre points pour les deux pays.

Premièrement, la Chine et la France doivent adhérer au concept de multilatéralisme. Les deux parties devraient le promouvoir activement à diverses occasions, résister à l'unilatéralisme et faire du multilatéralisme le consensus de la communauté internationale.

Deuxièmement, les deux parties doivent prendre des mesures multilatérales. La Chine soutient la France pour qu'elle continue à jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique. La Chine a déjà atteint plus tôt que prévu son objectif de réduction des émissions pour 2020 et étudie activement la prochaine étape. Les deux parties devraient se soutenir mutuellement lors de la prochaine réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique à Kunming, en Chine, et du Congrès mondial de la nature de l'UICN ( l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à Marseille, en France, tous deux devant se tenir l'année prochaine.

Troisièmement, la Chine et la France doivent respecter les accords multilatéraux. L'unilatéralisme, y compris le retrait irresponsable des organisations internationales ou la violation des accords internationaux, est impopulaire. La Chine et la France devraient renforcer la coordination et la coopération dans les affaires internationales, et préserver les principaux résultats des accords internationaux et de la diplomatie multilatérale, comme l'accord sur le nucléaire iranien.

Quatrièmement, les deux parties doivent renforcer les institutions multilatérales. Les Nations Unies sont la plus importante plateforme de soutien et de pratique du multilatéralisme, et les deux parties devraient aider l'ONU à jouer le rôle central qui lui revient dans les affaires internationales.

Suggest To A Friend
  Print