Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi : la Chine et l'Europe doivent combattre ensemble le contre-courant incitant à la haine et à la confrontation, et se mettre fermement du bon côté de l'Histoire
2020-08-31

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a prononcé un discours intitulé « Préserver la tendance à la paix et au développement dans notre monde par la solidarité, la coopération, l'ouverture et l'inclusion », le 30 août 2020 à l'Institut français des relations internationales.

« Le monde traverse des changements inédits depuis un siècle, et le Covid-19 inopiné n'a fait que les accélérer. A l'heure actuelle, le nouveau coronavirus érode toujours la vie et la santé de l'humanité, l'économie mondiale est en profonde récession, la gouvernance mondiale fait face à des difficultés majeures, les vagues de chômage et de faillite déferlent et les déficits de gouvernance, de développement et de confiance augmentent. Où va le monde ? Face à des changements et à un fléau sanitaire jamais connus depuis un siècle, l'humanité se voit obligée, une fois de plus, de faire un choix crucial entre le progrès et la régression, l'unité et la division, l'ouverture et le repli sur soi.

La tendance de l'époque est impétueuse et irrésistible. Aucun acte rétrograde ne saurait trouver d'écho ni tenir la route. A la croisée des chemins, cruciale pour l'avenir de la société humaine, la Chine et l'Europe sont appelées à adopter une attitude responsable envers l'avenir de l'humanité et à tenir compte des intérêts fondamentaux de leurs peuples pour combattre ensemble le contre-courant incitant à la haine et à la confrontation, se mettre fermement du bon côté de l'Histoire et apporter davantage de stabilité à ce monde complexe et changeant.

Premièrement, nous devons préserver fermement la paix et le développement et nous opposer ensemble à la division du monde. Les faits prouvent depuis longtemps que le bellicisme ne mène qu'à une course aux armements et à un dilemme sécuritaire, et que l'affrontement finira par provoquer l'effondrement de la coopération internationale. En tant que grand pays responsable, la Chine s'oppose fermement à toute tentative de provoquer une "nouvelle guerre froide" et ne permet à aucune force de priver le peuple chinois et tous les peuples du monde de leur droit au développement et à une vie meilleure. Nous entendons œuvrer avec l'Europe pour faire entendre la voix forte de notre temps : oui à la solidarité, au progrès et au développement pacifique, et non à la division, à la régression, aux conflits et à la confrontation.

Deuxièmement, nous devons défendre fermement le multilatéralisme et nous opposer ensemble à l'unilatéralisme et à l'intimidation. Les actes unilatéraux et d'intimidation unilatérale se sont intensifiés et sont devenus le plus grand défi auquel est confronté l'ordre multilatéral international. Nous ne pouvons pas permettre à la politique du plus fort de ramener le monde dans la loi de la jungle, et nous ne pouvons pas permettre à l'unilatéralisme d'interrompre la démocratisation des relations internationales. Quels que soient les aléas internationaux, la Chine se tiendra fermement du côté du multilatéralisme, et elle préconisera et poursuivra une vision de la gouvernance mondiale basée sur les amples consultations et contributions conjointes pour des bénéfices partagés. Elle considère l'UE comme une force majeure dans le processus de multipolarisation et entend travailler avec elle pour préserver l'efficacité et l'autorité du système multilatéral et défendre l'équité, la justice et l'ordre international.

Troisièmement, nous devons continuer d'élargir la coopération mutuellement bénéfique et nous opposer ensemble à l'isolement et au découplage. La mondialisation progresse en zigzag. Il s'agit d'une tendance historique irréversible. Les chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales sont indivisibles. Le découplage forcé prôné par un certain pays va à l'encontre des lois du marché, est coupé de la réalité et n'est pas dans l'intérêt vital des peuples du monde. La Chine d'aujourd'hui est étroitement liée au reste du monde. Se découpler de la Chine, c'est se découpler des opportunités de développement et du marché immense le plus dynamique. Deux principales économies du monde, la Chine et l'Europe, doivent défendre résolument le libre-échange et préserver ensemble la stabilité des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales, pour jouer un rôle clé dans la promotion du développement et de la prospérité dans le monde de l'après-Covid-19.

Quatrièmement, nous devons apporter une réponse collective aux défis planétaires et nous opposer ensemble à la recherche d'intérêts égoïstes aux dépens d'autrui. L'interdépendance humaine n'a jamais été aussi étroite qu'aujourd'hui. Les risques auxquels l'humanité est confrontée n'ont jamais été aussi fréquents et imprévisibles qu'aujourd'hui. Le changement climatique, la cybersécurité, le terrorisme et la criminalité transnationale sont autant de défis sécuritaires non conventionnels qui menacent directement le monde, et de nouveaux défis planétaires comme la crise sanitaire que nous traversons pourraient surgir dans l'avenir. Ensemble, la Chine et l'Europe doivent se montrer exemplaires dans la promotion de la gouvernance mondiale, renforcer le rôle de coordination des Nations unies dans les affaires internationales, s'opposer à la "priorité nationale" et à la recherche d'intérêts égoïstes au détriment d'autrui, et construire une communauté de destin pour l'humanité. »

Suggest To A Friend
  Print