Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi : les Etats-Unis sont maintenant du mauvais côté de l'Histoire
2020-08-31

Le 30 août 2020, heure locale, le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a prononcé un discours à l'Institut français des relations internationales et répondu aux questions des invités sur place.

Le président de l'Institut français des relations internationales Thierry de Montbrial a posé une question : les Etats-Unis refusent d'accepter la possibilité de perdre leur domination dans le monde et cette mentalité ne changera pas, quel que soit le résultat de l'élection présidentielle américaine. Mais la Chine, la France et l'Union européenne soutiennent toutes le multilatéralisme. Comment éviter une « nouvelle guerre froide » entre la Chine et les Etats-Unis ?

« La partie chinoise a une vision claire, à savoir que tous les pays sont des membres égaux de la communauté internationale et ont droit au développement. Les Etats-Unis se sont développés en premier et nous les félicitons pour leur développement. Dans le même temps, la Chine a également le droit au développement, et le peuple chinois a également le droit de vivre une vie heureuse, tout comme les frères et sœurs des autres économies émergentes et des pays en développement, y compris l'Afrique. Cette demande est légitime et raisonnable », a déclaré M. Wang.

« Etant donné cela, la partie chinoise soutient et croit toujours que le monde évoluera vers la multipolarité et que les relations internationales doivent également être démocratisées. Un monde sain et stable ne doit pas être dominé par un ou deux pays seulement. L'égalité souveraine de tous les pays est un principe fondamental de la Charte des Nations unies. En tant que puissance mondiale, les Etats-Unis devraient adopter une attitude inclusive à l'égard du développement d'autres pays et se rendre compte que les peuples des autres pays ont le même droit de vivre une bonne vie que le peuple américain. Le fait que les sept milliards de personnes dans le monde s'orientent vers la modernisation serait un énorme progrès pour la société humaine. Les Etats-Unis ne veulent peut-être pas renoncer à leur domination dans le monde, mais l'histoire avance sans arrêt. Nous sommes convaincus que le jour du développement commun de l'humanité viendra enfin. La partie chinoise n'a jamais voulu mener une "nouvelle guerre froide" avec quiconque. Et à l'ère de la mondialisation, il n'y aura pas de "guerre froide", car il est impossible de diviser à nouveau le monde en deux ou trois camps. Tous les pays se sont liés les uns aux autres et sont devenus une communauté d'intérêts. A l'avenir, nous devrions construire conjointement la communauté de destin pour l'humanité préconisée par le Président Xi Jinping », a souligné M. Wang.

« Concernant les relations sino-américaines, je voudrais parler de trois idées de base. Premièrement, les divergences ou contradictions entre la Chine et les Etats-Unis ne sont pas une lutte pour le pouvoir, la place ou le système social, mais consistent à maintenir le multilatéralisme ou l'unilatéralisme, et à préconiser la coopération gagnant-gagnant ou le jeu à somme nulle. Telle est l'essence des problèmes actuels auxquels sont confrontées les relations sino-américaines. Nous pensons que tous les pays du monde le voient clairement : les Etats-Unis sont maintenant du mauvais côté de l'Histoire.

Deuxièmement, la diplomatie américaine actuelle semble être axée sur les sanctions unilatérales, la diffamation et les attaques. Face aux accusations sans fondement portées par les Etats-Unis contre la Chine, la partie chinoise doit clarifier les faits et apporter les réponses nécessaires. En tant que pays indépendant, nous avons le droit de le faire. Nous protégeons non seulement les intérêts nationaux et la dignité nationale de la Chine, mais nous maintenons également les normes fondamentales régissant les relations internationales.

Troisièmement, la porte du dialogue sino-américain est ouverte. Nous sommes prêts à avoir un échange de vues franc et approfondi avec la partie américaine sur des questions d'intérêt commun à tout moment. Nous pensons qu'il y a toujours des gens raisonnables aux Etats-Unis et que les deux parties peuvent encore négocier et parvenir à un consensus. La partie chinoise se félicite également du rôle constructif des pays européens, dont la France, dans la détente des relations sino-américaines, et se réjouit de voir que l'Europe adhère à l'autonomie stratégique et assure la stabilité dans ce monde plein d'incertitudes. »

Suggest To A Friend
  Print