Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine et le Brésil entendent renforcer davantage leur coopération pratique
2020-09-19

Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue brésilien Ernesto Araujo sont convenus vendredi lors d'une conversation téléphonique que leurs pays devaient renforcer davantage leur coopération pratique.

M. Wang a rappelé que les présidents chinois Xi Jinping et brésilien Jair Bolsonaro avaient échangé des visites fructueuses l'an dernier et qu'ils avaient eu de nombreuses conversations téléphoniques et échangé des lettres depuis l'émergence de la pandémie de nouveau coronavirus, donnant une direction au développement des relations bilatérales.

Pour la prochaine étape, les deux parties doivent concrétiser davantage le consensus important auquel sont parvenus leurs chefs d'Etat, s'adapter à la situation nouvelle en matière de prévention à long terme et de contrôle régulier de l'épidémie, se concentrer sur "la période poste-épidémique", s'en tenir solidement au principe de coopération bilatérale amicale et favoriser résolument les relations bilatérales, a-t-il noté.

La Chine et le Brésil sont tous deux d'importants marchés émergents et il n'existe pas de conflit d'intérêts fondamental entre eux, avec une coopération qui l'emporte davantage sur la concurrence et un consensus qui l'emporte sur les différences, selon lui.

En tant que grandes puissances, la Chine et le Brésil suivent un chemin marqué par l'indépendance et le développement pacifique et respectent la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale de chacun, ce qui constitue le socle politique de leurs relations, a poursuivi le ministre chinois.

Beijing est prêt à continuer de renforcer la coordination et la coopération avec Brasilia dans les affaires internationales et régionales, à défendre les intérêts communs des deux pays, à préserver l'autorité du droit international, à brandir haut la bannière du multilatéralisme, à promouvoir la démocratisation des relations internationales et à favoriser le développement d'un ordre international vers une direction plus juste et raisonnable, a-t-il noté.

Malgré l'impact sévère de la pandémie, la coopération pratique entre les deux pays continue de se développer, ce qui démontre que les relations sino-brésiliennes jouissent de solides fondations, d'une forte résilience ainsi que de bénéfices mutuels, et que les deux économies possèdent des atouts complémentaires distincts et possèdent un grand potentiel de développement, a indiqué M. Wang.

La Chine continuera d'ouvrir son marché aux produits agricoles brésiliens de haute qualité et accueillera le Brésil à la 3e Exposition internationale d'importation de Chine, a déclaré M. Wang.

Notant que son pays était prêt à étendre sa coopération en matière d'investissement avec le Brésil dans divers domaines, notamment le pétrole et le gaz, l'électricité, l'exploitation minière et la construction d'infrastructures, le chef de la diplomatie chinoise a indiqué que les deux parties vont atteindre de "nouveaux sommets" dans la coopération scientifique et l'innovation et encourageront de nouvelles plateformes de coopération dans l'économie numérique, les énergies propres, l'agriculture intelligente, la télémédecine, les villes intelligentes, les communications 5G et les grandes données, afin de promouvoir la mise à niveau industrielle et la transformation numérique des deux pays.

Tout en faisant un bon travail dans la prévention et le contrôle de la pandémie, Beijing et Brasilia devraient également établir des "canaux rapides" pour les échanges de personnel et des canaux verts pour la circulation des marchandises, a-t-il suggéré.

M. Araujo a remercié la Chine d'avoir fourni une aide matérielle anti-pandémique au Brésil, disant que son pays était disposé à renforcer sa coopération avec la Chine dans la recherche, le développement et la production de vaccins.

En tant qu'économies émergentes à la croissance la plus rapide au monde, la Chine et le Brésil ont établi des relations bilatérales mûres, mutuellement bénéfiques et stables, a-t-il ajouté.

Notant que le Brésil attachait une grande importance à ses relations avec la Chine, M. Araujo a assuré que le Brésil était prêt à travailler avec la Chine pour concrétiser le consensus auquel sont parvenus leurs deux dirigeants, à faire jouer pleinement les mécanismes de coopération existants, à approfondir la coopération pratique dans des domaines tels que l'agriculture, le commerce et les investissements, la protection de l'environnement, les énergies propres et l'économie numérique, à relancer les échanges humains dans divers domaines dès que possible ainsi qu'à renforcer la coordination dans les affaires internationales et régionales, de manière à élever le niveau du partenariat stratégique global sino-brésilien.

Suggest To A Friend
  Print