Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi préside la visioconférence de haut niveau sur la réduction de la pauvreté et la coopération Sud-Sud et prononce un discours
2020-09-29

La Chine a organisé le 26 septembre 2020, avec le Département des Affaires économiques et sociales des Nations unies et du Programme des Nations unies pour le développement, la visioconférence de haut niveau sur la réduction de la pauvreté et la coopération Sud-Sud. Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a présidé la réunion et prononcé un discours.

« Cette année marque le 75e anniversaire de la fondation de l'Organisation des Nations unies et le 5e anniversaire de l'adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030 (Programme 2030). Alors que le Covid-19 continue de se propager dans le monde, les pays sont confrontés à la lourde tâche de relever le défi sanitaire, de stabiliser l'économie et de garantir le bien-être de la population. Les pays en développement ont subi un choc particulièrement violent avec le Covid-19. Les pays développés ont réduit nettement leurs investissements dans la coopération internationale pour le développement. L'écart de développement Nord-Sud risque de se creuser davantage. En ce moment charnière, la Chine et l'ONU organisent cette conférence de haut niveau sur la réduction de la pauvreté et la coopération Sud-Sud pour réaffirmer la solidarité et la volonté de coopérer en vue du développement. Cela revêt une signification majeure. Les pays en développement doivent renforcer la solidarité et la coopération et continuer à avancer main dans la main à la recherche du développement », a déclaré M. Wang.

« Premièrement, nous devons préserver ensemble la place centrale du Programme 2030. Le développement est la pierre angulaire de la paix et un préalable à la survie et à la dignité. La communauté internationale doit porter la vision du "développement d'abord", accorder une plus grande importance au Programme 2030 et faire avancer de manière globale, équilibrée et énergique la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable et des 169 cibles. Il faut soutenir le rôle de coordination des Nations unies et favoriser l'établissement d'un nouveau type de partenariat mondial pour le développement, fondé sur plus d'égalité, d'équilibre et d'équité. Personne ne doit être laissé pour compte. La Chine espère que davantage de pays en développement se joindront à l'initiative "la Ceinture et la Route" et réaliseront un développement de qualité grâce à l'interconnexion.

Deuxièmement, nous devons travailler ensemble à réaliser l'objectif primordial d'éliminer la pauvreté extrême. La pauvreté contraint la liberté et le développement de l'humanité. Elle est aussi une source de tensions et de conflits dans beaucoup de pays et régions. Nous devons saisir les opportunités offertes par la création sous l'égide de l'ONU de l'Alliance pour l'éradication de la pauvreté pour pousser la communauté internationale à se focaliser sur la coopération en matière de lutte contre la pauvreté, à canaliser les ressources de développement vers les domaines du bien-être social et à apporter des soutiens financiers et techniques nécessaires aux pays en développement. Il faut éliminer toute forme de discrimination et de préjugé et créer les conditions nécessaires pour sortir de la pauvreté les femmes démunies. Nous devons renforcer les échanges d'expériences sur la réduction de la pauvreté. Avec la clé qu'est le développement, nous ouvrirons la porte de l'éradication de la pauvreté.

Troisièmement, nous devons joindre nos efforts pour remporter la victoire finale de cette guerre sanitaire. Nous devons placer le peuple et la vie humaine au-dessus de tout. Nous devons renforcer la réponse collective à l'échelle mondiale, accélérer la R&D, la production et la distribution des vaccins et promouvoir leur accessibilité et leur abordabilité. Nous devons soutenir le rôle leader de l'OMS dans la lutte internationale contre le Covid-19. Il faut promouvoir de manière coordonnée le contrôle sanitaire et la reprise économique. Il faut pousser les pays développés et les organisations internationales à fournir davantage de soutien d'urgence matériel et humain et à mettre en œuvre l'initiative du G20 sur la suspension du service de la dette.

Quatrièmement, nous devons œuvrer ensemble à insuffler une forte vitalité à la coopération Sud-Sud dans la nouvelle ère. La coopération Sud-Sud est une pratique grandiose des pays en développement dans leur émergence collective. Nous devons poursuivre l'esprit de solidarité et d'entraide et mieux faire valoir la coopération Sud-Sud en nous appuyant sur le Groupe des 77, les BRICS et d'autres mécanismes pour que la coopération Sud-Sud donne une nouvelle impulsion à l'émergence collective des pays en développement. Il nous faut explorer activement les possibilités de coopération dans l'économie numérique, la 5G et d'autres secteurs émergents pour accélérer la restructuration et la montée en gamme de l'économie. Nous devons travailler ensemble à une réponse aux risques liés à la sécurité des données et promouvoir la gouvernance numérique mondiale. La Chine a récemment avancé l'Initiative mondiale sur la sécurité des données, afin d'inspirer l'élaboration de règles internationales en matière de sécurité des données. Nous devons défendre sans équivoque le multilatéralisme, préserver le système international centré sur l'ONU et le système commercial multilatéral fondé sur l'OMC, et défendre les droits et intérêts légitimes ainsi que l'espace de développement des pays en développement. Nous devons augmenter davantage la représentation et le droit à la parole des pays en développement dans les affaires internationales. »

« Cette année, la Chine parachèvera l'édification intégrale de la société de moyenne aisance et remportera la victoire décisive de la lutte contre la pauvreté. Malgré les défis posés par le Covid-19, la Chine sortira de la pauvreté tous les habitants ruraux démunis selon les critères en vigueur et sera parmi les premiers à réaliser l'objectif d'élimination de l'extrême pauvreté du Programme 2030. La Chine, toujours soucieuse des intérêts des autres et attachée au principe des intérêts partagés, a toujours cherché à associer étroitement son développement au développement commun de tous les pays en développement. Dans le cadre de la coopération Sud-Sud, la Chine a fourni de grandes quantités d'aide à l'étranger. La Chine mettra scrupuleusement en œuvre la série de mesures annoncées par le Président Xi Jinping lors du débat général de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations unies, afin d'apporter une nouvelle contribution à la coopération mondiale contre le Covid-19, ainsi qu'à la réduction de la pauvreté et au développement dans le monde », a indiqué M. Wang.

« Quels que soient les aléas internationaux, la Chine sera toujours un membre fidèle de la famille des pays en développement. Elle se tiendra toujours aux côtés des autres pays en développement et sera toujours un ami fiable et un partenaire sincère pour eux. En poursuivant notre marche en avant avec solidarité et courage, nous, pays en développement, vaincrons ensemble la pauvreté et inscrirons des chapitres encore plus glorieux de la coopération Sud-Sud dans le processus du développement de l'humanité », a souligné M. Wang.

La Vice-Secrétaire générale des Nations unies Amina Mohammed, le Secrétaire général adjoint des Nations unies Liu Zhenmin, l'Administrateur du PNUD Achim Steiner, ainsi que les Vice-Premiers ministres, les Ministres des Affaires étrangères ou les représentants ministériels de l'Ouzbékistan, du Cambodge, de l'Egypte, du Guyana qui assume la présidence tournante du Groupe des 77, du Kazakhstan qui assume la présidence tournante du Groupe des pays en développement sans littoral, du Laos, du Myanmar, du Niger, du Pérou, des Philippines, des îles Salomon, de l'Afrique du Sud qui assume la présidence tournante de l'Union africaine, de l'Ouganda qui assume la présidence tournante du Comité de haut niveau sur la coopération Sud-Sud, et d'autres pays. Les participants ont hautement apprécié l'initiative de la Chine d'organiser cette réunion, ont salué les grandes réalisations de la Chine en matière de réduction de la pauvreté et ont félicité la Chine qui atteindra l'objectif d'éradication de la pauvreté cette année.

Toutes les parties se sont félicitées des grandes initiatives annoncées par le Président Xi Jinping lors de la série de réunions de haut niveau pour célébrer le 75e anniversaire des Nations unies. Elles ont estimé que cela démontre une fois de plus l'engagement de la Chine en faveur du multilatéralisme et son soutien de longue date à l'ONU et à la coopération Sud-Sud, ainsi que sa contribution à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et à la promotion du développement commun de tous les pays. Toutes les parties, préoccupées par l'impact négatif du Covid-19 sur le développement économique et social mondial, ont appelé tous les pays à répondre à la pandémie par la solidarité et la coopération, exhortant les pays développés à honorer leurs engagements, à redoubler d'efforts pour aider les pays en développement à éliminer la pauvreté, à soutenir le rôle leader de l'ONU et à accroître le droit à la parole et la représentation des pays en développement dans la gouvernance économique mondiale. Toutes les parties se sont félicitées de la contribution de l'initiative « la Ceinture et la Route » à la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l'horizon 2030.

La réunion a publié un communiqué de presse du président.

Suggest To A Friend
  Print