Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
LA VISION MONDIALE ET L'ENGAGEMENT FERME D'UN GRAND PAYS-la présentation par le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi de la participation et des allocutions importantes du Président Xi Jinping aux réunions de haut niveau commémorant le 75e anniversaire de l'Organisation des Nations Unies
2020-10-02

Le 2 octobre 2020, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a accordé une interview à un média central pour présenter les informations sur la participation du Président Xi Jinping aux réunions de haut niveau commémorant le 75e anniversaire de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et expliquer les grandes idées et initiatives avancées par le Président Xi Jinping ainsi que leurs portées importantes.

M. Wang a indiqué que cette année marque le 75e anniversaire de la victoire de la Guerre mondiale antifasciste ainsi que le 75e anniversaire de la création de l’ONU. En cette année qui mérite une commémoration commune de tous les pays, l’épidémie de la COVID-19 a porté un coup brutal et sans précédent au monde, accélérant l’évolution de l’échiquier mondial et apportant de nouvelles incertitudes au futur de l’humanité. Face à cette crise, la plupart des pays ont choisi le renforcement de la solidarité et de la coopération pour surmonter main dans la main les difficultés actuelles. Cependant, certains pays vont à contre-courant de l’époque en préconisant le « moi d’abord » et en cherchant son intérêt égoïste aux dépens d’autrui. Ils incitent même la confrontation et la division. Dans quelle direction ira le monde dans les prochains 75 ans ? C’est une question sur laquelle tous les pays engagent une réflexion sérieuse.

À ce moment historique crucial pour le futur et le destin de l’humanité, le Président Xi Jinping a participé à des visioconférences importantes dont la Réunion de haut niveau pour commémorer le 75e anniversaire de l’ONU, le Débat général de la 75e session de l’Assemblée générale de l’ONU, le Sommet de l’ONU sur la biodiversité et la Réunion de haut niveau sur le 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les Femmes tenue à Beijing, et y a prononcé une série d’allocutions importantes. Suite à sa participation aux réunions de haut niveau marquant le 70e anniversaire de la création de l’ONU en 2015 et son discours à l’Office des Nations unies à Genève en 2017, le Président Xi Jinping est monté de nouveau sur la plate-forme multilatérale la plus importe au monde qu’est l’ONU pour faire entendre la voix chinoise, présenter les solutions chinoises et expliciter la position chinoise.

Dans ses allocutions importantes, le Président Xi Jinping, clairvoyant du temps et du monde et soucieux des intérêts communs et de long-terme pour l’humanité, a donné des réponses intégrales et systémiques à des questions majeures telles que le type de monde auquel l’humanité sera confrontée dans l’ère post-COVID-19, le rôle de la Chine pour le monde et le type d’ordre international dont nous aurons besoin. Le Président Xi a pris une position claire et a réitéré sans équivoque l’engagement ferme de la Chine en faveur du multilatéralisme, de l’autorité de l’ONU, de la voie du développement pacifique, de la coopération gagnant-gagnant, et de la vision de la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Ces déclarations du Président Xi Jinping ont démontré la vision mondiale et l’engagement ferme de la Chine en tant que grand pays, et ont été largement saluées et hautement appréciées par les différents pays. Toutes les parties partagent le constat que les allocutions du Président Xi Jinping et les propositions chinoises explicitées là-dedans auront un impact positif et de grande portée sur l’évolution du paysage international, tant aujourd’hui qu’à l’avenir, notamment sur les 6 aspects suivants :

Premièrement, injecter une nouvelle dynamique dans la coopération internationale contre la COVID-19.

La COVID-19 est une crise de portée planétaire dans le domaine de la santé publique à laquelle l’humanité doit faire face depuis la Seconde Guerre mondiale, et la solidarité internationale est indispensable pour la surmonter. Dans ces allocutions, le Président Xi Jinping a présenté, au tour du contexte épidémique, une série d’initiatives et de propositions importantes et a démontré un fort sens des responsabilités pour tous les peuples du monde.

D’abord, partager l’expérience chinoise. La Chine a été le premier pays à réussir à endiguer la propagation de l’épidémie et à réaliser la reprise des activités économiques. Elle a accumulé un grand nombre d’expériences utiles pour les autres pays. Le Président Xi Jinping a présenté l’expérience chinoise dans la lutte contre la COVID-19 caractérisée par la primauté du peuple et de la vie, le respect de la science et la précision des mesures. De nombreux pays ont déclaré que l’expérience de la Chine, obtenue grâce à de grands efforts, s’est avérée efficace dans la pratique, et a renforcé leur confiance et leur force dans la lutte contre l’épidémie.

Et puis, proposer des initiatives chinoises. Le Président Xi Jinping a souligné que les différents pays devaient renforcer leur solidarité, faire valoir pleinement le rôle leader et clef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), promouvoir des dispositifs synergiques de prévention et de contrôle dans la communauté internationale, et s’opposer à toute politisation et stigmatisation. Il a appelé à élaborer des mesures intégrales et régulières de prévention et de contrôle pour rétablir avec ordre la dynamique des activités de l’économie et de la société. Il faut accorder de l’attention et fournir des assistances aux pays en voie de développement, surtout aux pays africains, et adopter des mesures rapides et fortes pour réduire leurs dettes ou en reporter les échéances ainsi que pour leur offrir des assistances.

Enfin, honorer l’engagement chinois. La Chine appelle à la coopération internationale antiépidémique, et en plus, elle passe à l’action pour la concrétiser. Forte de l’engagement personnel du Président Xi Jinping, la Chine a lancé l’action humanitaire la plus importante à l’échelle planétaire depuis la fondation de la Chine nouvelle, et a fourni au mieux de ses capacités des assistances aux pays dans le besoin. Lors de sa participation à la 73e Assemblée mondiale de la Santé (AMS) en mai dernier, le Président Xi Jinping a annoncé cinq initiatives majeures pour soutenir les efforts planétaires contre l’épidémie. La recherche et le développement sur les vaccins avancent bien en Chine. Une fois que les vaccins chinois seront développés et mis sur le marché, la Chine en fera un bien public mondial bénéficiant en priorité aux pays en voie de développement, afin d’honorer l’engagement solennel pris par la Chine là-dessus.

Deuxièmement, former un nouveau consensus sur la réforme du système de gouvernance mondiale.

Actuellement, l’unilatéralisme sape l’ordre international, les actes d’intimidation posent un défi aux normes régissant les relations internationales, et la paix et la stabilité du monde sont confrontées à des menaces et des défis réels. La réforme et la perfection du système de gouvernance mondiale sont une mission de l’époque que la communauté internationale doit accomplir. La Chine, en tant que membre fondateur de l’ONU qui a signé en premier sur la Charte des Nations Unies, soutient fermement le multilatéralisme. L’attitude et la position de la Chine sur la gouvernance mondiale attirent beaucoup d’attention. Le Président Xi Jinping en a donné une présentation intégrale et systémique, et a expliqué de manière dialectique ce qui devrait rester inchangé et ce qui devrait être changé dans le système de gouvernance mondiale d’aujourd’hui.

Qu’est-ce qui doit rester inchangé ? Ce sont les buts et principes de la Charte des Nations Unies et la poursuite du multilatéralisme. Le Président Xi Jinping a souligné que la Charte des Nations Unies, après avoir résisté à des épreuves maintes fois répétées, demeure une garantie importante de la paix et du développement dans le monde. Face à l’inquiétude de certains sur la possible division du monde en deux systèmes séparés, le Président Xi Jinping a indiqué qu’il n’y avait qu’un seul système dans le monde, et que c’était celui centré sur l’ONU, qu’il n’y avait qu’un seul ensemble de règles, et que c’étaient les normes de base régissant les relations internationales étayées par la Charte des Nations Unies. Ces déclarations importantes ont fixé le ton à la réforme du système de gouvernance mondiale. Tous les pays doivent parfaire et renforcer, dans une attitude constructive, le système de gouvernance mondiale existant, et s’abstenir de se prendre pour les maîtres, de se retirer des organisations et traités internationaux, et voire de créer intentionnellement la division, l’isolement et le découplage.

Qu’est-ce qui doit être changé ? Il faut suivre l’évolution de l’époque et renforcer la coordination internationale pour répondre aux défis et menaces internationaux qui ne cessent de se multiplier, et mettre en œuvre les principes de concertation, de synergie et de partage pour refléter la réalité politique internationale de l’émergence collective des pays en développement. Le Président Xi Jinping a appelé l’ONU à défendre la justice, à respecter l’État de droit, à promouvoir la coopération et à se concentrer sur des actions concrètes. Ces propositions en quatre points incarnent les vives attentes de la communauté mondiale à l’égard de l’ONU. Le Président Xi Jinping a souligné qu’aucun pays n’avait le droit d’accaparer les affaires internationales, de disposer du sort des autres pays, ou de monopoliser les avantages en matière de développement, encore moins d’agir à sa guise dans le monde ou de se livrer à des pratiques d’exceptionnalisme ou de doubles standards. Il faut faire de la réponse aux défis sécuritaires non conventionnels dont ceux de la santé publique une priorité des travaux de l’ONU, accorder à la question de développement une place primordiale dans le cadre mondial, et augmenter effectivement la représentativité et le droit à la parole des pays en développement au sein de l’ONU. Qui est du côté de la justice et qui ne l’est pas, le cœur de chacun tranchera. Les déclarations retentissantes du Président Xi Jinping ont trouvé un écho auprès de la majorité de la communauté internationale, et ont tracé la bonne voie pour la réforme du système de gouvernance mondiale.

Troisièmement, présenter de nouvelles propositions pour la reprise économique mondiale.

La COVID-19 a plongé l’économie mondiale dans la récession la plus sévère depuis la Seconde Guerre mondiale et a lourdement impacté le développement économique et social de tous les pays. De plus, la montée des idées antimondialisation, protectionnistes et unilatérales a aggravé les difficultés de l’économie mondiale, posant un grand défi pour le développement des différents pays. Dans ce contexte critique, le Président Xi Jinping a apporté des propositions efficaces pour éliminer les principaux obstacles freinant la reprise et le développement du monde.

D’abord, il faut s’engager à l’ouverture et à l’inclusion. La marche de l’humanité vers l’ouverture et l’interconnexion est irrésistible. La mondialisation économique est une réalité incontestable et une tendance historique. Le Président Xi Jinping a indiqué que mener une politique de l’autruche face à la mondialisation économique ou essayer de la combattre avec la lance de Don Quichotte allait à l’encontre de la tendance de l’histoire. Il faut rester déterminé à construire une économie mondiale ouverte, à préserver le système commercial multilatéral fondé sur l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), et à assurer la stabilité et le bon fonctionnement des chaînes mondiales industrielles et d’approvisionnement. Ces propos retentissants ont démontré la vision et le sens des responsabilités de la Chine pour aller de l’avant contre toute attente et tracer la voie future de l’économie mondiale.

Et puis, il faut poursuivre la coopération gagnant-gagnant. Le Président Xi Jinping a encouragé les pays à adhérer à l’idée de la grande famille des nations et à celle de la coopération gagnant-gagnant, à souder ses propres intérêts et ceux d’autrui, et à s’efforcer d’élargir les intérêts convergents de tous. La Chine ne fermera pas sa porte et travaillera à créer progressivement une nouvelle dynamique de développement où le circuit domestique est le pilier principal et que le circuit domestique et le circuit international se renforcent mutuellement. Correspondant à la tendance de paix, de développement et de coopération, ces déclarations ont reflété l’ouverture de la Chine et sa volonté de partager son énorme marché avec le reste du monde, et projeté son image de pays responsable promouvant une coopération gagnant-gagnant par des actions concrètes.

Enfin, il faut poursuivre la réforme et l’innovation. L’histoire du progrès de la société humaine est pleine de difficultés et de défis surmontés, de réforme et d’innovations. Le Président Xi Jinping a indiqué que nous ne devions pas ignorer les défis posés par la mondialisation économique et que nous devions bien gérer les rapports entre gouvernement et marché, équité et efficacité, croissance et distribution des revenus, technologie et emploi, pour que les réalisations de développement profitent de manière équitable aux populations de différents pays, milieux et horizons. Il a également fait de nombreuses observations importantes sur le nouveau cycle de révolution scientifique et technologique et de transformation industrielle et sur la transition vers un développement vert et à faible émission de carbone, appelé les pays à poursuivre un développement innovant, coordonné, vert, ouvert et partagé. Cela a montré la voie à suivre pour une croissance saine et soutenue de l’économie mondiale.

Quatrièmement, établir une nouvelle référence pour l’édification de la civilisation écologique dans le monde.

Construire un bel foyer commun est une mission de toute l’humanité. Depuis le début de cette année, le monde a été frappé par des calamités naturelles qui se répètent et la COVID-19 qui répand dans le monde entier, ce qui exige de nous une réflexion sérieuse sur les relations entre l’homme et la nature. Le Président Xi Jinping a dit dans son discours que l’humanité avait besoin d’une autorévolution pour accélérer la transition vers un mode de développement et de vie vert. Il a présenté quatre propositions, à savoir accroître la volonté de construire un monde magnifique, créer une synergie pour la gouvernance mondiale de l’environnement, accroître le potentiel de reprise économique de haute qualité de l’après COVID-19, et renforcer le pouvoir d’action pour relever les défis de l’environnement. Ces points de vue perspicaces et ces annonces importantes ont contribué à la promotion de l’édification de la civilisation écologique dans le monde.

La Chine attache une grande importante au progrès écologique, et est déterminée à poursuivre la voie de développement vert, bas carbone et durable. Convaincus que les rivières limpides et les montagnes verdoyantes constituent une grande richesse, nous avons réalisé des progrès solides dans la construction d’une belle Chine. En 2019, les émissions de dioxyde de carbone par unité de Produit intérieur brut (PIB) en Chine ont diminué de 48,1% par rapport à celles en 2005, et les énergies non fossiles ont représenté 15,3% des consommations des énergies primaires. Les investissements dans les énergies renouvelables ont dépassé 100 milliards de dollars en 5 années successives et le parc automobile des véhicules à énergies nouvelles a dépassé la moitié du volume mondial. Depuis 2009, la superficie des ressources forestières en Chine a augmenté de plus de 70 millions d’hectares, soit la plus forte progression au monde. Une grande muraille verte a été ainsi érigée pour protéger notre foyer et des légendes vertes ont été ainsi créées pour transformer les déserts en oasis.

De la promotion de la conclusion de l’Accord de Paris à la mise en œuvre intégrale de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, de la construction active de « la Ceinture et la Route » vertes à la participation approfondie à la gouvernance écologique mondiale, les efforts de la Chine ont été constants et inlassables pour construire un monde beau et propre. Ces dernières années, tout en s’acquittant de ses obligations internationales selon des critères exigeants, la Chine ne cesse de se fixer de nouveaux objectifs et de prendre de nouveaux engagements. Après avoir atteint ses objectifs d’action climatique pour 2020, deux ans avant la date prévue, le Président Xi Jinping a déclaré solennellement cette fois que la Chine augmenterait ses contributions déterminées au niveau national, adopterait des politiques et des mesures encore plus énergiques, et s’efforcerait d’atteindre le pic des émissions de dioxyde de carbone avant 2030 et de parvenir à la neutralité carbone avant 2060. Ces objectifs ambitieux ont montré au monde que la Chine était fermement engagée dans la nouvelle philosophie de développement et qu’elle était prête à apporter de nouvelles contributions à la réponse mondiale au changement climatique, et ils ont été largement salués par la communauté internationale.

Cinquièmement, donner de nouvelles impulsions à la cause des femmes dans le monde.

À l’occasion du 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes et du 5e anniversaire de la Réunion des dirigeantes et dirigeants internationaux sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, le Président Xi Jinping a participé à la Réunion de haut niveau sur le 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes et raconté l’histoire d’une soignante, exemple de toutes les Chinoises qui ont apporté des contributions héroïques et touchantes à la lutte contre la COVID-19 en Chine.

Si les Chinoises ont joué un rôle important dans le développement et l’édification du pays, c’est parce que le Parti communiste chinois (PCC) et le pays accordent une grande importance à la cause des femmes et s’y sont beaucoup investis. Depuis la fondation de la Chine nouvelle il y a plus de sept décennies, promouvoir l’égalité des genres est devenu une politique fondamentale de la Chine, la situation des femmes chinoises s’est nettement améliorée et la cause des femmes en Chine a réalisé des accomplissements remarquables. La Chine a établi un système juridique garantissant sur tous les plans les droits et intérêts des femmes, et figure désormais parmi les dix pays ayant réalisé les progrès les plus rapides en matière d’amélioration de la santé maternelle et infantile selon l’OMS.

Depuis de longues années, le développement de la cause des femmes en Chine a également été une contribution particulière à la cause des femmes dans le monde. En réponse aux défis actuels pour la cause des femmes dans le monde, le Président Xi Jinping a avancé quatre initiatives majeures, à savoir aider les femmes à se relever des impacts de la COVID-19, garantir effectivement l’égalité des genres, valoriser le rôle pionnier des femmes et renforcer la coopération internationale pour la cause des femmes, et proposé de tenir en 2025 la deuxième Réunion des dirigeantes et dirigeants internationaux sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Ces déclarations sont la traduction de la réflexion profonde et des efforts inlassables de la Chine pour promouvoir la cause des femmes, et joueront un rôle d’orientation important pour la promotion sur tous les plans de la cause des femmes.

Sixièmement, prendre de nouveaux engagements pour soutenir le rôle central de l’ONU.

L’ONU appartient à tous les peuples du monde. Elle fournit des services aux pays membres, et dans le même temps s’appuie sur leur soutien. En tant que membre permanent du Conseil de sécurité, la Chine est depuis toujours un ferme supporteur des travaux de l’ONU et un fournisseur de biens publics mondiaux. Aujourd’hui, la Chine est le deuxième contributeur financier de l’ONU et de ses opérations de maintien de la paix. Elle a envoyé au total plus de 40 000 soldats aux opérations de maintien de la paix pendant les 30 ans écoulés, faisant d’elle le premier contributeur en soldats parmi les membres permanents du Conseil de sécurité. En 2015, le Président Xi Jinping a avancé à l’occasion du 70e anniversaire de l’ONU une série d’initiatives et de mesures importantes, qui sont désormais toutes concrétisées. Parmi ces initiatives et mesures, le Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement a financé, rien que dans le domaine de la paix et de la sécurité, 52 projets entre 2016 et 2019. Le Secrétaire Général de l’ONU António Guterres a hautement apprécié le soutien de la Chine et son rôle joué, et dit clairement que les Nations Unies seront plus capables de remplir ses fonctions grâce au soutien de la Chine.

À l’Assemblée générale des Nations Unies de cette année, le Président Xi Jinping a déclaré une nouvelle série d’initiatives et de mesures importantes, y compris celles d’apporter un soutien financier supplémentaire de 50 millions de dollars US au Plan de réponse humanitaire global à la COVID-19 de l’ONU, de fournir 50 millions de dollars US au Fonds fiduciaire Chine-FAO pour la coopération Sud-Sud (III), de prolonger de cinq ans le Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement après son expiration en 2025, d’apporter un soutien financier supplémentaire de 10 millions de dollars US à l’ONU Femmes dans les cinq ans à venir, et de mettre en place un centre mondial du savoir géospatial et de l’innovation sous l’égide de l’ONU et un centre international de recherche sur les mégadonnés pour les objectifs de développement durable. Ces mesures sont les engagements pris par la Chine pour la promotion de la paix et du développement à l’échelle internationale, et aussi des actions concrètes de la Chine pour soutenir le multilatéralisme.

Les nouvelles déclarations et initiatives énoncées par le Président Xi Jinping à l’Assemblée générale de l’ONU de cette année ont permis d’enrichir et de développer davantage la Pensée de Xi Jinping sur la diplomatie dans sa théorie et sa pratique. Il y a cinq ans, au Débat général de la 70e session de l’Assemblée générale, le Président Xi Jinping a présenté « la piste générale en cinq axes » pour la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité ; il y a trois ans, il a avancé « la stratégie globale de construction de 5 mondes » dans son discours à l’Office des Nations Unies à Genève. Cette année, à l’Assemblée générale, le Président Xi Jinping a présenté « les 4 propositions importantes » sur la base de la réflexion de la communauté internationale sur l’épidémie de la COVID-19. Ces trois allocutions importantes aux Nations Unies ont permis de parfaire le système théorique de la pensée pour construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité et d’orienter l’innovation dans la théorie et la pratique de la diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises. Elles sont des composantes importantes de la Pensée de Xi Jinping sur le socialisme aux couleurs chinoises de la nouvelle ère et de la Pensée de Xi Jinping sur la diplomatie, recèlent une valeur théorique majeure et une importance du temps, et seront un grand arsenal d’idées pour le travail diplomatique à l’avenir.

Comme l’a dit un adage chinois, les vicissitudes sont constantes dans ce monde. Pour terminer, M. Wang Yi a souligné que dans notre ère marquée par des changements jamais connus depuis un siècle, nous avons la ferme conviction que le grand renouveau de la nation chinoise ne s’arrêtera pas, que la voie juste du multilatéralisme ne se fermera pas, et que la tendance mondiale du développement pacifique ne se renversera pas, ce malgré toute difficulté à l’avenir. Le front diplomatique continuera de s’unir étroitement autour du Comité central du PCC ayant le Camarade Xi Jinping en son centre, de mettre en œuvre de manière approfondie la Pensée de Xi Jinping sur le socialisme aux couleurs chinoises de la nouvelle ère, et de prendre des actions actives pour apporter sans cesse une plus grande contribution à la promotion de la diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises de la nouvelle ère et à la construction, ensemble avec les autres pays, d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

Suggest To A Friend
  Print