Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi participe à la réunion ministérielle du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation dans la région du Golfe
2020-10-21

Le soir du 20 octobre 2020, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a participé, à Beijing, à la réunion ministérielle du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur la situation dans la région du Golfe par liaison vidéo.

M. Wang a déclaré que les tensions croissantes dans la région du Golfe avaient gravement compromis la paix et la sécurité régionales voire internationales. Les membres du Conseil de sécurité et les pays de la région doivent faire preuve de sincérité et de bonne volonté, s’efforcer de chercher la clé de la paix et répondre activement aux aspirations de la communauté internationale, en particulier des peuples de la région. La Chine a formulé trois propositions :

Premièrement, adhérer à l’État de droit pour construire un Golfe pacifique. Il faut rester fidèle aux buts et principes de la Charte des Nations unies et aux normes fondamentales régissant les relations internationales, telles que le respect de la souveraineté nationale et le règlement des conflits par des moyens pacifiques, s’opposer aux sanctions unilatérales et aux menaces militaires, ainsi que rejeter la pratique de « deux poids deux mesures » et toute approche opportuniste. Il faut mettre pleinement en valeur le rôle de médiateur et de facilitateur de l’ONU, soutenir le Conseil de coopération du Golfe (CCG) et d’autres organisations régionales dans leurs efforts de médiation, et appliquer effectivement les résolutions du Conseil de sécurité et s’acquitter des obligations internationales.

Deuxièmement, maintenir des relations de bon voisinage pour construire un Golfe sûr. Les pays dans la région sont des voisins éternels, et la coexistence harmonieuse constitue ainsi leur seul choix correct. Toutes les parties doivent rechercher un terrain d’entente en laissant de côté les divergences, transcender les différences institutionnelles, mettre de côté les conflits religieux et insister sur le dialogue et la consultation en vue de créer des conditions propices à la réalisation de la sécurité régionale.

Troisièmement, défendre l’équité et la justice pour construire un Golfe stable. Le Golfe appartient à tous les pays de la région. Les autres pays à l’extérieur de la région peuvent offrir des aides constructives, mais ils ne doivent pas substituer les pays régionaux, voire en profiter pour servir leurs propres intérêts ou attaquer une partie en formant des coteries. Il faut prendre une position juste et équilibrée et promouvoir la réconciliation et le dialogue avec sincérité et bonne volonté afin de promouvoir la stabilité dans la région.

M. Wang a souligné que la question du nucléaire iranien était un élément important impliquant la situation dans la région du Golfe. Face aux répressions injustifiées et même aux menaces, la majorité des membres du Conseil de sécurité peuvent continuer d’adhérer à une position objective et impartiale et sauvegarder le Plan d’action global commun (PAGC) et la résolution 2231 du Conseil de sécurité. La Chine appelle à mettre en place une plateforme de dialogue multilatéral pour la région du Golfe, sous réserve de préserver le PAGC, afin de donner une impulsion à l’apaisement des tensions et de chercher à atteindre de nouveaux consensus sur le maintien de la paix et de la stabilité régionales.

Selon M. Wang, ce sera une plateforme caractérisée par l’égalité et l’ouverture. Toutes les parties doivent adhérer aux principes de respect mutuel, de compréhension réciproque et de concession l’une à l’autre, se joindre au processus de dialogue et résoudre leurs préoccupations respectives par des consultations sur un pied d’égalité. Ce sera une plateforme orientée vers l’action. Toutes les parties doivent rester fidèles au principe de réciprocité, de synchronisation et d’efforts conjugués, mettre l’accent sur l’établissement de la confiance et faire preuve de bonne volonté l’un envers l’autre. Ce sera une plateforme en progrès continu. Toutes les parties doivent s’en tenir au principe d’approche progressive consistant à commencer par des questions moins épineuses. Il faut s’attaquer d’abord à des questions spécifiques sur lesquelles toutes les parties peuvent facilement trouver des points d’intérêt commun, afin de fédérer les esprits, de réajuster les sujets de manière dynamique, et d’assurer des progrès constants des dialogues.

M. Wang a indiqué que la Chine et les pays du Golfe sont toujours de bons amis et partenaires. La Chine participe activement aux affaires dans la région du Golfe, œuvre à promouvoir l’apaisement des tensions régionales, approfondit constamment la coopération mutuellement bénéfique avec les pays du Golfe et aide la région à consolider les bases de son développement et de sa stabilité. La Chine coopère activement avec les pays du Golfe pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 et offrira des vaccins contre la COVID-19 aux pays de la région en fonction de leurs besoins, une fois que les vaccins chinois seront mis au point et mis en service. La Chine est prête à travailler avec tous les pays de la région et la communauté internationale pour continuer de contribuer à la sécurité et à la stabilité de la région, et construire ensemble une « oasis de sécurité » pour la région du Golfe.

La réunion a été initiée par la Russie qui assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU en octobre. Présidée par le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, la réunion ministérielle a réuni les Ministres des Affaires étrangères des autres États membres du Conseil de sécurité et des pays du Golfe, ainsi que le Secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.

Suggest To A Friend
  Print