Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
FAIRE RAYONNERL'ESPRIT DE SHANGHAI ET APPROFONDIR LA SOLIDARITÉ ET LA COORDINATION POUR CONSTRUIRE UNE COMMUNAUTÉ D'AVENIR PARTAGÉ ENCORE PLUS SOLIDE
2020-11-10

 ―Allocution de M. Xi Jinping
Président de la République populaire de Chine
à la 20e Réunion du Conseil des Chefs d'État
de l'Organisation de Coopération de Shanghai

(10 novembre 2020)

Votre Excellence Monsieur le Président Vladimir Poutine,
Chers Collègues,

Je voudrais commencer par remercier le Président Poutine et la Russie d'avoir préparé avec beaucoup de soins la réunion d'aujourd'hui. La Chine apprécie hautement le travail minutieux accompli par la Russie en tant que pays assurant la présidence de l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), lequel a permis à l'OCS de poursuivre un bon développement malgré l'impact de la COVID-19.

Depuis sa création, l'OCS a fait un parcours hors du commun. Elle a su résister aux épreuves du temps pour s'affirmer aujourd'hui comme une force constructive importante dans les affaires eurasiatiques et mondiales. à la lumière de l'esprit de Shanghai, les membres de l'OCS, à travers une coopération sans cesse renforcée dans les domaines politique, économique, sécuritaire, humain et culturel, ont donné un bel exemple d'un nouveau type de relations internationales marqué par le respect mutuel, l'équité, la justice et la coopération gagnant-gagnant. Depuis le début de la COVID-19, nous nous sommes prêté soutien et aide pour surmonter les difficultés. Cette solidarité a apporté de l'énergie positive au développement régulier de l'OCS et à la coopération internationale contre le coronavirus.

Chers Collègues,

La COVID-19 a accéléré le réajustement de l'échiquier international. Le monde est entré dans une période de turbulence et de transformation. La communauté internationale est devant un enjeu majeur, celui de faire le choix entre le multilatéralisme et l'unilatéralisme, entre l'ouverture et le repli sur soi, et entre la coopération et la confrontation. « Qu'est-ce qui est arrivé à notre monde ? Que devrions-nous faire ? » Voilà les questions auxquelles doit répondre notre génération.

Comme le dit un adage chinois, « l'homme lucide discerne la tendance, et l'homme sage suit la tendance ». Nous vivons tous dans le même village planétaire où les intérêts et les destins de tous les pays sont étroitement liés. L'aspiration de tous les peuples à une vie meilleure s'avère plus ardente, et la tendance générale à la paix, au développement et à la coopération gagnant-gagnant est irrésistible. L'histoire a prouvé et continuera de prouver que le bon voisinage l'emportera sur le mauvais voisinage, que la coopération mutuellement bénéfique remplacera le jeu à somme nulle, et que le multilatéralisme triomphera de l'unilatéralisme.

Dans le contexte actuel, l'OCS doit faire rayonner l'esprit de Shanghai et approfondir la solidarité et la coordination pour contribuer davantage à la stabilité et au développement dans les pays de la région et à la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Premièrement, nous devons intensifier la coopération contre la COVID-19 pour construire une communauté de santé pour tous. Actuellement, la COVID-19 continue de se propager. Le virus ne connaît pas de frontières, et la solidarité et la coopération sont l'arme la plus puissante pour le vaincre. L'urgence est de mobiliser toutes les énergies pour sauver des vies.

Nous devons renforcer les actions de réponse collective et nous soutenir mutuellement dans la lutte contre le virus pour préserver la sécurité de la santé publique dans la région et dans le monde entier. Il faut soutenir le rôle leader crucial de l'OMS, rejeter la politisation de l'épidémie et l'étiquetage du virus, et combattre ensemble le « virus politique ». Nous avons à faire valoir les mécanismes de coopération sanitaire de l'OCS et approfondir les échanges et la coopération sur la surveillance des épidémies, la recherche scientifique et le contrôle et le traitement des maladies. La Chine propose la mise en place de lignes de communication directes entre les centres de contrôle et de prévention des maladies des États membres de l'OCS pour échanger à temps les informations sur la propagation transfrontalière des maladies infectieuses. Étant donné la valeur singulière et le rôle important de la médecine traditionnelle dans la lutte contre la COVID-19, il est nécessaire de poursuivre les travaux du Forum de l'OCS sur la médecine traditionnelle pour approfondir les échanges et l'inspiration mutuelle en la matière. Le vaccin est d'une importance cruciale pour vaincre l'épidémie. Ayant rejoint le mécanisme COVAX, la Chine prendra prioritairement en considération les besoins en vaccins des pays de l'OCS pour soutenir leurs efforts en vue de protéger la vie et la santé des peuples.

Deuxièmement, nous devons préserver la sécurité et la stabilité pour construire une communauté de sécurité. La sécurité et la stabilité, premiers préalables au développement national, font partie des intérêts vitaux de tous les pays. Nous devons poursuivre le concept de sécurité commune, globale, coopérative et durable et répondre efficacement aux menaces et défis de tous genres, afin de créer un bon environnement sécuritaire dans la région.

Nous devons soutenir fermement les efforts des pays concernés visant à faire avancer leur agenda politique national majeur en vertu de la loi et dans la stabilité, soutenir fermement les différents pays dans la préservation de la sécurité politique et de la stabilité sociale et nous opposer résolument aux ingérences des forces extérieures, sous quelque prétexte que ce soit, dans les affaires intérieures des États membres. Il nous faut approfondir la solidarité et la confiance mutuelle, nous attacher au règlement des problèmes et divergences par voie de dialogue et de consultations et consolider la base politique du développement de notre Organisation. Nous devons rester hautement vigilants aux tentatives des forces terroristes, séparatistes et extrémistes de profiter de la situation sanitaire pour créer des troubles, enrayer la propagation des drogues, combattre la diffusion par Internet des idées extrémistes et rehausser la qualité de la coopération entre les États membres en matière d'application de la loi et de sécurité. Il nous faut accorder une grande importance à la sécurité biologique, à la sécurité des données et à la sécurité de l'espace extra-atmosphérique et engager activement des consultations et dialogue en la matière. Afin de construire ensemble un cyberespace pacifique, sûr, ouvert, coopératif et ordonné, la Chine a avancé l'Initiative mondiale sur la sécurité des données, et nous serons heureux de voir les différentes parties y participer. La situation en Afghanistan touche à la sécurité et à la stabilité de la région. Il faut valoriser la plateforme du Groupe de OCS-Afghanistan pour accompagner l'Afghanistan dans la réalisation de la paix et de la reconstruction.

Troisièmement, nous devons approfondir la coopération pragmatique pour construire une communauté de développement. Le développement réel est un développement pour tous, et le développement de qualité est un développement durable. Nous devons poursuivre le concept de développement innovant, coordonné, vert, ouvert et partagé et créer davantage d'opportunités pour la coopération pragmatique afin de promouvoir la relance économique et le bien-être des populations.

Nous devons continuer de travailler à une plus grande synergie entre l'Initiative « la Ceinture et la Route » d'un côté, et les stratégies nationales de développement et les initiatives de coopération régionale de l'autre, dont l'Union économique eurasiatique, à renforcer l'interconnexion et à favoriser l'intégration en profondeur des chaînes industrielles, d'approvisionnement et de valeur, pour fluidifier le circuit économique dans la région. Il convient d'accélérer la reprise des activités économiques en valorisant les « voies rapides » pour la mobilité humaine et les « corridors verts » pour le transport des biens. Les pays de l'OCS doivent offrir aux entreprises des uns et des autres un climat d'affaires ouvert, équitable et non discriminatoire, et accroître les investissements dans les deux sens. Nous devons saisir l'opportunité offerte par la nouvelle vague de révolution technologique et de transformation industrielle pour renforcer la coopération notamment sur l'économie numérique, l'e-commerce, l'intelligence artificielle, la ville intelligente. La Chine organisera l'année prochaine à Chongqing un forum Chine-OCS sur l'industrie de l'économie numérique, offrant par-là une plateforme pour la coopération sur l'innovation. Nous devons continuer de placer l'homme au centre de nos préoccupations et développer ensemble davantage de projets de bien-être social. La Chine soutient la création d'un groupe de travail conjoint de la réduction de la pauvreté au sein de l'OCS et entend partager avec les autres parties ses expériences en la matière.

Quatrièmement, nous devons promouvoir le rapprochement des peuples pour construire une communauté d'échanges humain et culturel. Chaque civilisation a ses particularités, et aucune n'est supérieure aux autres. Nous devons promouvoir l'inspiration mutuelle entre les civilisations ainsi que le bon voisinage et l'amitié entre différents pays pour fonder le développement à long terme de l'OCS sur une adhésion populaire plus solide.

Nous devons, par de multiples moyens, faire connaître davantage les accomplissements de notre Organisation pour que sa vision de coopération s'enracine plus profondément dans les cœurs. Il faut encourager les échanges et la coopération dans les domaines de l'éducation, de la culture, du tourisme, du sport, des médias et des femmes au sein de l'OCS en vue d'une coopération tous azimuts, en profondeur et reposant sur des canaux multiples. La partie chinoise accueillera l'année prochaine un forum d'amitié populaire de l'OCS et continuera d'organiser le Campus des jeunes de l'OCS avec quelques 600 jeunes invités pour les trois ans à venir, pour favoriser la compréhension mutuelle et l'amitié entre les jeunes.

Nous devons faire avancer notre coopération dans différents domaines tout en tenant compte des contraintes sanitaires à long terme, avec de nouvelles méthodes de travail et des moyens de coopération souples pour assurer le fonctionnement efficace des mécanismes concernés. Le Secrétariat et la Structure anti-terroriste régionale doivent bien jouer leur rôle de coordination et les États membres sont invités à accorder un plus grand soutien au travail des organes permanents.

Chers Collègues,

Il y a 75 ans, nos prédécesseurs ont remporté la victoire de la Guerre mondiale antifasciste et fondé l'Organisation des Nations Unies, inscrivant un nouveau chapitre dans l'histoire de l'humanité. Nous devons tirer la leçon de l'Histoire et œuvrer, par des actions concrètes, à promouvoir le multilatéralisme, à perfectionner la gouvernance mondiale et à préserver l'ordre international. Il faut observer le principe dit d' « amples consultations, contribution conjointe et bénéfice partagé » pour que les affaires du monde soient discutées et décidées par tous, que le système de gouvernance soit construit par tous et que les bénéfices de développement soient partagés par tous.

L'OCS doit étendre son réseau de partenariat et multiplier ses coopérations avec les États observateurs, les partenaires de dialogue ainsi que l'ONU et d'autres organisations internationales pour jouer un rôle plus actif dans les affaires internationales et régionales et contribuer à l'avènement d'un monde de paix durable, de sécurité universelle et de prospérité commune, qui soit ouvert, inclusif, propre et beau.

Chers Collègues,

La Chine ne peut se développer sans le reste du monde, et la prospérité du monde a aussi besoin de la Chine. Elle travaille aujourd'hui à un rythme accéléré à mettre en place une nouvelle dynamique de développement où le circuit domestique est le pilier principal et que le circuit domestique et le circuit international se renforcent mutuellement ainsi qu'un nouveau système d'économie ouverte et de plus haut niveau. Elle poursuivra résolument la stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique en tirant bénéfice de la dynamique du développement du monde et en faisant bénéficier davantage le monde du développement chinois. J'invite les différentes parties à saisir les nouvelles opportunités offertes par le développement de la Chine pour approfondir activement la coopération avec elle.

La Chine félicite le Président Emomali Rahmon qui prendra la présidence du Conseil des Chefs d'État, et soutiendra activement le Tadjikistan dans l'exercice de la présidence. Dans la perspective du 20e anniversaire de notre Organisation l'année prochaine, portons haut levé l'étendard de l'Esprit de Shanghai, approfondissons la coopération et avançons ensemble, en vue d'un plus grand développement de notre Organisation et d'une communauté d'avenir partagé encore plus solide pour nous tous.

Je vous remercie.

Suggest To A Friend
  Print