Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi s'entretient par téléphone avec le Ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian
2020-11-21

Le 20 novembre 2020, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi s'est entretenu par téléphone avec le Ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

M. Wang a déclaré que cette année était une année où les relations sino-françaises avaient surmonté les défis liés à la pandémie de COVID-19 et connu un développement solide. Le Président Xi Jinping et le Président Emmanuel Macron se sont parlé au téléphone à plusieurs reprises et ont récemment participé ensemble au troisième Forum de Paris sur la Paix pour défendre conjointement le multilatéralisme et promouvoir la coopération internationale. Cela démontre pleinement le haut niveau de confiance mutuelle entre les deux Chefs d'État, la coopération stratégique globale de haut niveau entre les deux pays et la responsabilité des deux grands pays consistant à relever ensemble les défis mondiaux, produisant des effets positifs dans le monde. À l'heure actuelle, la pandémie de COVID-19 se propage encore à l'échelle mondiale, nous nous réjouissons du ralentissement récent de l'épidémie en France après un fort rebond. Nous sommes convaincus que sous la direction du Président Emmanuel Macron, le gouvernement et le peuple français vaincront complètement l'épidémie.

M. Wang a indiqué que la partie chinoise avait remarqué que le Président Macron avait récemment appelé l'Union européenne (UE) à maintenir son autonomie stratégique. Cela reflète les traditions diplomatiques indépendantes et souveraines de la France et se conforme aux intérêts fondamentaux et à long terme de l'UE. La Chine préconise toujours un monde multipolaire et soutient l'indépendance et l'autonomie de l'UE en tant que pôle du monde. Ce n'est pas une idée temporaire de la partie chinoise, mais une réflexion stratégique cohérente. Les systèmes sociaux de la Chine et de l'UE sont différents, ce qui découle des choix indépendants de leurs peuples en fonction des traditions historiques et culturelles uniques. La France fut la première nation majeure occidentale à établir des relations diplomatiques officielles avec la Chine. Elle a ainsi une meilleure compréhension sur les changements historiques et le processus de réforme et de développement de la Chine. La raison la plus importante pour laquelle les relations sino-françaises peuvent surmonter les difficultés et maintenir la dynamique du développement réside dans le respect mutuel. Les deux parties doivent continuer de valoriser cette tradition, de traiter leurs différences respectives de manière ouverte et inclusive, et de garder à cœur les préoccupations légitimes de chacune. La Chine est un défenseur de l'ordre international actuel. Nous sauvegarderons fermement le système international avec l'Organisation des Nations Unies (ONU) en son cœur et appliquerons les normes fondamentales régissant les relations internationales basées sur les buts et principes de la Charte des Nations Unies. La Chine adhère toujours à la voie du développement pacifique et réalise son propre développement grâce à une coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant avec les autres pays. La Chine a inscrit le développement pacifique dans sa Constitution pour en faire une volonté nationale, et continuera d'y adhérer.

M. Jean-Yves Le Drian a exprimé ses remerciements sincères au Président Xi Jinping pour sa participation au troisième Forum de Paris sur la Paix par liaison vidéo, ce qui était, selon lui, un soutien fort à la partie française. La France apprécie hautement la coopération antiépidémique entre les deux parties et est disposée à intensifier les échanges de haut niveau et à approfondir la coopération mutuellement bénéfique dans divers domaines avec la Chine. La France soutient fermement le multilatéralisme et préconise toujours que l'UE et la Chine doivent développer leurs relations amicales sur la base des principes du respect mutuel et de la confiance réciproque. La partie française préconise que l'UE ne doit pas changer sa position d'adhérer à l'autonomie stratégique quels que soient les changements des circonstances internationales.

Les deux parties sont convenues de renforcer la communication et la coordination, de mener à bien les préparatifs de la prochaine étape d'échanges de haut niveau entre les deux parties, d'approfondir la coopération en matière de nucléaire civil, de continuer de se soutenir mutuellement et de faire un succès de la 15e réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP15) à Kunming et du 7e Congrès mondial de la nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à Marseille.

Les deux parties ont également échangé leurs points de vue autour de la promotion des négociations sur l'accord d'investissement Chine-UE. Elles ont estimé que l'accélération de l'achèvement des négociations correspond aux intérêts communs de la Chine et de l'UE, et sont convenues de parvenir à un accord dès que possible par le biais de consultations.

Suggest To A Friend
  Print