Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Li Keqiang participe à la 19e Réunion du Conseil des Chefs de gouvernement (Premiers Ministres) des États membres de l'Organisation de Coopération de Shanghai
2020-12-01

Dans l’après-midi du 30 novembre 2020, le Premier Ministre du Conseil des Affaires d’État Li Keqiang a participé à la 19e Réunion du Conseil des Chefs de gouvernement (Premiers Ministres) des États membres de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) dans le Grand Palais du Peuple. Le Premier Ministre de Russie Mikhaïl Michoustine, le Premier Ministre du Kazakhstan Askar Mamin, le Premier Ministre du Tadjikistan Kokhir Rasulzoda, le Premier Ministre d’Ouzbékistan Abdulla Aripov, le Premier Ministre par intérim du Kirghizistan Artem Novikov, le Vice-Président de l’Inde Venkaiah Naidu, les représentants du gouvernement du Pakistan et des États observateurs ont participé à la réunion. La réunion s’est tenue par liaison vidéo.

Li Keqiang a affirmé dans son discours que depuis le début de l’épidémie de COVID-19, les États membres de l’OCS avaient fait rayonner l’« esprit de Shanghai », lutté ensemble contre l’épidémie et maintenu conjointement le développement et la stabilité de la région. Peu avant, le Président Xi Jinping a participé à la Réunion du Conseil des Chefs d’État de l’OCS. Il a émis le souhait que toutes les parties mettent en œuvre les acquis du sommet, fassent avancer à pas assurés les programmes de coopération de l’OCS, et créent un nouveau contexte de développement de l’OCS dans la période post-pandémique.

M. Li a présenté les réalisations stratégiques importantes de la Chine en matière de coordination de la réponse à l’épidémie et du développement économique et social, et a avancé des propositions en faveur du développement de l’OCS dans la prochaine étape :

Premièrement, s’efforcer de créer un environnement sûr et stable pour le développement. Nous devons continuer de mener des exercices anti-terroristes conjoints et une coopération en matière de déradicalisation, répondre efficacement aux nouveaux défis tels que le cyberterrorisme, et préserver ensemble la sécurité des données. Il faut soutenir le processus de réconciliation nationale de l’Afghanistan afin d’aider le pays à réaliser la stabilité et le développement dès que possible.

Deuxièmement, s’appliquer à renforcer les bases solides du développement intégré. Nous devons adhérer à l’ouverture et à la coopération pour améliorer la libéralisation et la facilitation des échanges commerciaux et des investissements de la région. Il est nécessaire de renforcer la synergie entre la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route » et les stratégies de développement des autres États membres, de manière à promouvoir l’interconnexion de haut niveau dans la région. Il faut également mettre en place un réseau régional de « voies rapides » et de « corridors verts » et élargir le commerce des produits agricoles.

Troisièmement, œuvrer pour mettre en valeur le rôle leader de l’innovation scientifique et technologique. Nous devons cultiver activement des pôles de croissance de la coopération dans l’économie numérique, faire bon usage de l’économie en ligne, promouvoir le développement intégré de l’économie numérique et de l’économie réelle, créer de nouvelles industries et de nouvelles formes d’activités, et travailler ensemble pour promouvoir un développement de haute qualité et une « reprise verte » de l’économie.

Quatrièmement, se concentrer sur la mise en pratique du concept de coopération qui place l’homme au centre des préoccupations. Nous devons explorer de nouveaux espaces de coopération dans divers domaines tels que la santé, la culture et le sport, et accélérer la collaboration dans la recherche et le développement (R&D) des vaccins et des médicaments. Les vaccins chinois contre la COVID-19, une fois mis au point et mis en service, deviendront un bien public mondial pour contribuer à la réalisation de l’accessibilité et de l’abordabilité des vaccins.

M. Li a souligné que la paix et le développement demeuraient le thème de notre temps, et que l’ouverture et la coopération restaient la tendance de notre époque. Nous devons élargir l’ouverture et l’investissement dans les deux sens, nous en tenir à la construction d’une économie mondiale ouverte et maintenir le fonctionnement sans à-coup des chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales. Nous devons adhérer au principe de gouvernance mondiale dit d’« amples consultations, contribution conjointe et bénéfices partagés », ainsi que maintenir ensemble l’autorité et l’efficacité du système multilatéral. La Chine poursuit sans relâche la voie du développement pacifique, pratique fermement une stratégie d’ouverture mutuellement avantageuse et gagnant-gagnant, et œuvre à réaliser son propre développement tout en partageant les opportunités avec le reste du monde. Travaillons ensemble pour créer une plus belle perspective de l’OCS.

Toutes les parties participant à la réunion ont activement apprécié les progrès importants enregistrés dans la coopération dans divers domaines au sein de l’OCS et ont estimé que l’OCS était devenue une plateforme importante pour promouvoir le développement des États membres et maintenir la paix et la stabilité régionales. Face au défi de l’épidémie, toutes les parties s’engagent à lutter conjointement contre l’épidémie, à renforcer la construction des capacités de santé publique des États membres et à mener des coopérations dans la R&D des vaccins et des médicaments. Toutes les parties travaillent à défendre le multilatéralisme et le libre-échange, à promouvoir le commerce, les investissements et les échanges de personnels, à approfondir la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route », à explorer le potentiel de l’interconnexion, et à promouvoir la reprise économique dans la période post-épidémique. Toutes les parties sont convenues de lutter conjointement contre le terrorisme sous toutes ses formes, de maintenir la sécurité et la stabilité régionales, de renforcer les échanges entre les peuples dans différents secteurs tels que la jeunesse et la culture, et de consolider l’adhésion populaire à une coopération mutuellement avantageuse.

M. Li et les autres dirigeants des États membres ont signé et publié un communiqué conjoint, ratifié plusieurs documents de coopération et résolutions de l’OCS dans divers domaines tels que l’économie et le commerce.

Le Vice-Président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois et Ministre chargé de la Commission nationale du développement et de la réforme He Lifeng était présent à la réunion.

Suggest To A Friend
  Print