Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Xi Jinping et Emmanuel Macron atteignent d'importants consensus sur la coopération sino-française dans la prochaine étape lors d'un entretien téléphonique
2020-12-09

Le soir du 9 décembre 2020, le Président Xi Jinping s'est entretenu par téléphone avec le Président français Emmanuel Macron.

M. Xi a indiqué que le monde actuel, confronté à un nombre croissant d'instabilités et d'incertitudes, appelait à davantage de responsabilités de la part de grands pays. « L'indépendance, la compréhension mutuelle, la prévoyance, les bénéficies réciproques et le gagnant-gagnant » représentent l'aspiration initiale de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. L'adhésion au multilatéralisme, la préservation du système international centré sur les Nations Unies et le maintien de l'ordre international basé sur le droit international, sont un important consensus de la Chine et de la France. Nous devons rester fidèles à l'aspiration initiale, nous en tenir au consensus, maintenir fermement le cap des relations sino-françaises, renforcer les échanges, approfondir la coopération, et maintenir des communications et des coordinations étroites sur les questions majeures régionales et internationales, afin de favoriser un plus grand développement des relations bilatérales.

M. Xi a souligné que la Chine avait pleine de confiance dans sa voie, sa théorie, son système et sa culture, tout en respectant la voie de développement choisie indépendamment par les peuples des autres pays. Les pays dont les systèmes sociaux sont différents peuvent se respecter mutuellement, coexister en paix et développer conjointement. Dans les nouvelles circonstances, le caractère global et stratégique de la coopération entre la Chine et l'Union européenne (UE) s'avère plus évident. En dépit des aléas de la situation internationale, la Chine s'engage à promouvoir inébranlablement un développement sain et stable des relations avec l'UE et espère que l'UE mettra en œuvre des politiques plus positives à l'égard de la Chine. Les deux parties doivent travailler ensemble pour accélérer la conclusion des négociations sur l'Accord des investissements Chine-UE, mener à bien le Dialogue de haut niveau Chine-UE sur l'environnement et le climat et le Dialogue de haut niveau Chine-UE dans le domaine numérique, et porter les relations Chine-UE à un nouveau palier.

M. Macron a indiqué que la France et la Chine ont mené une bonne coopération dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19 et leurs échanges et coopération dans divers domaines ont progressé intégralement. Adhérée à la tradition diplomatique marquée par l'indépendance, la France accorde une grande attention au développement de ses relations avec la Chine, et est prête à poursuivre des efforts avec la Chine pour approfondir la coopération France-Chine et UE-Chine. Il a dit espérer que les négociations sur l'Accord des investissements Chine-UE aboutiraient à des résultats rapides. La France a apprécié la Chine pour son importante contribution à la conclusion de l'Accord de Paris sur le climat, ainsi que son rôle clé dans le développement des vaccins contre la COVID-19 et la suspension du service de la dette, en particulier son soutien aux pays en développement. La partie française continuera à intensifier la coordination et la coopération avec la Chine sur les grandes questions régionales et internationales, telles que le changement climatique, la santé publique et la coopération avec l'Afrique. M. Macron a émis le souhait d'effectuer une nouvelle visite en Chine en temps opportun.

Les Chefs d'État des deux pays ont mené des discussions sur la coopération bilatérale et multilatérale dans la prochaine étape, sont parvenus à d'importants consensus et ont chargé les départements compétents des deux pays d'en accélérer la mise en œuvre :

I. Se féliciter de la participation des dirigeants des organes législatifs des deux pays à la 11e réunion du mécanisme d'échanges interparlementaire Chine-France, qui se tiendra par liaison vidéo pour la première fois.

II. Intensifier la coopération dans des domaines tels que la biomédecine, la reproduction biologique, l'exploration de la Lune et de Mars, ainsi que la recherche et le développement de satellites.

III. Renforcer la coopération en matière d'inspection douanière et de quarantaine par le biais de lignes directes aux postes frontières et d'autres mécanismes pour assurer la stabilité des chaînes d'approvisionnement.

IV. Accélérer les consultations techniques sur la gestion régionale de la peste porcine africaine malgré les effets de la COVID-19 en vue de parvenir à des résultats substantiels sur l'accord de coopération dans les meilleurs délais.

V. Profiter de l'occasion des Jeux Olympiques (JO) d'hiver de Beijing 2022 et des JO d'été de Paris 2024 pour accroître les échanges et la coopération entre les peuples et sur les JO, afin de renforcer la compréhension mutuelle et l'amitié.

VI. Se féliciter de la prochaine entrée en vigueur de l'Accord Chine-UE sur les indications géographiques au début de 2021 et soutenir l'introduction des produits agroalimentaires chinois et français de qualité et de marque, tels que le thé, le vin et le fromage dans les foyers chinois et français.

VII. Participer activement au dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) et au Mécanisme pour un accès mondial aux vaccins contre la COVID-19 (Mécanisme COVAX), augmenter l'aide et le soutien aux pays en développement, et faire des vaccins un bien public mondial afin qu'ils soient effectivement accessibles et abordables pour les peuples de tous les pays.

VIII. Travailler ensemble à sauvegarder le multilatéralisme et à lutter contre le changement climatique, faire du Sommet de l'ambition climatique du 12 décembre et du One Planet Summit de janvier 2021 un succès, mobiliser la communauté internationale pour qu'elle participe plus activement à la 15e réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB), à la 26e réunion de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et au 7e Congrès mondial de la nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), et promouvoir les importants programmes internationaux susmentionnés pour obtenir des résultats positifs.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la question du nucléaire iranien et la protection marine de l'Antarctique.

Suggest To A Friend
  Print