Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La 14e Réunion de hauts fonctionnaires du Forum sur la coopération sino-africaine tenue à Beijing
2020-12-10

Le 10 décembre 2020, la 14e Réunion de hauts fonctionnaires du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) s'est tenue à Beijing. Le Ministre assistant des Affaires étrangères Deng Li et le Vice-Ministre du Commerce Qian Keming, tous les deux Présidents du Comité de suivi chinois du FCSA, ont respectivement participé à la cérémonie d'ouverture et à la cérémonie de clôture de la réunion et ont chacun prononcé une allocution. La réunion a été coprésidée par le Secrétaire général du Comité de suivi chinois du FCSA et Directeur général du Département des Affaires d'Afrique du Ministère des Affaires étrangères Wu Peng, l'Ambassadeur du Sénégal en Chine Mamadou Ndiaye, dont le pays assume la coprésidence du FCSA, et le Doyen du corps diplomatique africain en Chine et Ambassadeur du Cameroun Martin Mpana. L'événement a réuni quelque 200 personnes, à savoir les Chefs de missions diplomatiques des 54 États membres africains du FCSA en Chine, et les responsables des départements compétents des 36 membres du Comité de suivi chinois du FCSA. Lors de la réunion, les participants ont écouté et examiné le rapport de la partie chinoise sur la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing du FCSA, fait le point de la coopération solidaire entre la Chine et l'Afrique contre la COVID-19, discuté de la situation internationale actuelle et de la sauvegarde des normes fondamentales régissant les relations internationales, et échangé des points de vue sur la préparation de la prochaine conférence du FCSA en 2021.

Lors de la cérémonie d'ouverture, M. Deng Li a déclaré que grâce aux efforts conjoints de la Chine et de l'Afrique, d'importants résultats avaient été obtenus dans la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing. Entre la Chine et l'Afrique, les échanges de haut niveau sont très dynamiques, la coopération pragmatique s'avère fructueuse, et les échanges humains et culturels continuent de s'approfondir. La Chine et l'Afrique ont réagi avec efficacité face à l'irruption brutale de la COVID-19, et ont tenu avec succès le Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, démontrant au monde entier leur détermination ferme à surmonter les difficultés. La Chine et l'Afrique devraient bien préparer la prochaine conférence du FCSA en 2021, faire rayonner le principe d'amples consultations, de contribution conjointe et de bénéfices partagés et l'esprit d'entreprise et d'innovation. Les deux parties devraient bâtir davantage de consensus stratégiques, suivre fermement l'orientation fondamentale de la construction d'une communauté d'avenir partagé, porter haut l'étendard du multilatéralisme, et rehausser sans cesse le niveau du partenariat stratégique global sino-africain. Les deux parties devraient approfondir davantage la coopération pragmatique, construire une communauté de développement Chine-Afrique basée sur des bénéfices mutuels et du gagnant-gagnant, mettre activement en œuvre des projets de coopération visant à créer des emplois et à améliorer le bien-être de la population, et explorer les potentialités de coopération notamment dans les domaines de la zone de libre-échange, de l'économie numérique, de la réduction de la pauvreté, de l'interconnexion des chaînes industrielles et d'approvisionnement et de la lutte contre le changement climatique. Les deux parties devraient promouvoir davantage la lutte solidaire contre la COVID-19, avancer avec détermination vers l'avènement d'une communauté de santé Chine-Afrique, et continuer à renforcer la coopération dans la riposte sanitaire et dans la reprise des activités économiques. La Chine aidera l'Afrique, par des actions concrètes, à vaincre rapidement la COVID-19.

M. Qian Keming a indiqué dans son allocution prononcée à la cérémonie de clôture que depuis la tenue du Sommet de Beijing du FCSA il y a plus de deux ans, grâce aux efforts conjoints des deux parties, des progrès considérables avaient été enregistrés dans la mise en œuvre des huit initiatives majeures, une grande majorité de mesures étant dans l'étape d'application. Dans la nouvelle conjoncture, les relations sino-africaines s'avèrent plus importantes, et les points de concordance dans la coopération sino-africaine ne cessent d'augmenter. La Chine est entrée dans une nouvelle étape de développement et travaille à créer une nouvelle dynamique de développement, ce qui fournira à coup sûr un marché plus prometteur et plus d'opportunités de développement à l'Afrique. La Chine continuera de travailler avec l'Afrique pour mettre en œuvre les acquis du Sommet de Beijing et du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, renforcer la synergie entre les objectifs des « Deux Centenaires » de la Chine, ainsi que l'Agenda 2063 de l'Union africaine (UA) et les stratégies de développement des pays africains, approfondir la coopération internationale dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », accélérer activement la formation des points de croissance dans les secteurs émergents, favoriser le redressement et le développement autonome et durable de l'Afrique, et promouvoir constamment la transformation, la montée en gamme et l'amélioration de la qualité et de l'efficacité de la coopération économique et commerciale Chine-Afrique.

L'Ambassadeur du Sénégal en Chine Mamadou Ndiaye a adressé, au nom du Président Macky Sall, des félicitations à la réunion, et a apprécié la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing. Il a déclaré que cette fois-ci, l'Afrique et la Chine avaient tenu avec succès la Réunion de hauts fonctionnaires en surmontant les impacts de l'épidémie, ce qui a illustré la dynamique de la coopération Afrique-Chine et la capacité de renouvellement du mécanisme du FCSA. Cela a également démontré que l'Afrique et la Chine pouvaient réagir rapidement et avec efficacité face à toutes sortes de défis. Depuis le début de la COVID-19, les pays africains ont exprimé leur soutien ferme à la Chine par divers moyens, avaient la ferme conviction que la Chine était tout à fait en mesure de vaincre l'épidémie, et s'opposaient résolument à tous actes et paroles de stigmatisation sans aucun fondement scientifique à l'encontre de la Chine. La conférence du FCSA de l'année prochaine, prévue au Sénégal, sera un nouveau point de départ pour la coopération Afrique-Chine dans la période post-épidémique. Les deux parties devraient continuer à renforcer la synergie entre le Plan d'action de Beijing du FCSA (2019-2021), ainsi que l'Agenda 2063 de l'UA, le Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'Organisation des Nations Unies (ONU) et la coopération dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », maintenir le cap des avantages mutuels et de la prospérité partagée, contribuer au développement et à la transformation économiques et sociaux de l'Afrique, créer un exemple de la coopération Sud-Sud, et promouvoir la construction d'un ordre international plus juste et plus raisonnable.

Les Chefs des missions diplomatiques des pays africains en Chine ont hautement apprécié les relations sino-africaines, le Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, et les acquis du FCSA depuis sa création il y a 20 ans, salué les efforts inlassables déployés par la Chine dans la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing du FCSA et du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, remercié la Chine pour son aide et son soutien précieux à l'Afrique dans sa riposte sanitaire, et s'attendaient à ce que la création de la nouvelle dynamique de développement de la Chine offre une plus forte dynamique à la coopération Afrique-Chine. Ils ont déclaré que l'Afrique entendait continuer de renforcer la coordination avec la Chine pour surmonter les impacts de la COVID-19, mettre en œuvre les acquis du Sommet de Beijing et du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, faire de la conférence du FCSA dans l'année prochaine un succès, participer activement à la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route », renforcer davantage la coopération entre les deux parties dans les domaines de la santé publique, des vaccins anti-COVID-19, de la construction des infrastructures, du commerce, des investissements, de l'industrie, de la capacité de production, de la formation des ressources humaines, de la réduction de la pauvreté, et de la paix et la sécurité, et encourager la communauté internationale à déployer davantage d'efforts dans la suspension du service de la dette en faveur de l'Afrique, approfondir le partenariat stratégique global Afrique-Chine, et construire à un rythme accéléré la communauté d'avenir partagé Chine-Afrique encore plus étroite.

Lors de la réunion, les participants ont constaté que l'échiquier mondial actuel se trouvait dans une période d'évolution complexe, où la préservation des normes fondamentales régissant les relations internationales était cruciale. La Chine et l'Afrique devraient intensifier leur coopération et défendre conjointement les intérêts des pays en développement. Les différentes parties sont convenues de porter haut l'étendard du multilatéralisme, de préserver fermement les buts et principes de la Charte des Nations Unies, de faire rayonner les Cinq principes de la coexistence pacifique, de se soutenir résolument dans la sauvegarde de la souveraineté, de la sécurité et des intérêts de développement, de s'opposer à l'ingérence dans les affaires intérieures des autres pays et aux sanctions unilatérales, de renforcer le soutien mutuel dans les questions touchant aux préoccupations majeures respectives et de défendre l'équité et la justice internationales.

Cette réunion de hauts fonctionnaires avait initialement été prévue au Sénégal. À cause des impacts de l'épidémie, la réunion s'est tenue à Beijing avec le consentement de tous les membres du FCSA après des consultations. Les Chefs des missions diplomatiques des pays africains en Chine ont participé à la réunion au nom de hauts fonctionnaires africains.

Suggest To A Friend
  Print