Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Yang Jiechi s'entretient par liaison vidéo avec les Co-Présidentes des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de Sécurité de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies
2021-01-29

Le 29 janvier 2021, le membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et Directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du Comité central du PCC Yang Jiechi s'est entretenu à Beijing par liaison vidéo avec Joanna Wronecka et Alya Ahmed Saif Al-Thani, Co-Présidentes des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de Sécurité de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies et respectivement Représentante permanente de la Pologne auprès des Nations Unies et Représentante permanente du Qatar auprès des Nations Unies.

M. Yang a souligné que le Président Xi Jinping, lors de sa participation en septembre dernier à la série de réunions de haut niveau commémorant le 75e anniversaire de l'Organisation des Nations Unies (ONU), avait exprimé sans équivoque la position de principe de la Chine dans la période post-COVID-19, celle de l'engagement ferme en faveur du multilatéralisme et de la défense résolue de l'autorité de l'ONU, et avait appelé l'ONU à défendre la justice, à faire rayonner l'État de droit, à promouvoir la coopération et à se concentrer sur les actions, donnant ainsi l'orientation à suivre pour la réforme du système de gouvernance mondiale.

M. Yang a noté que la Chine soutenait depuis toujours une réforme raisonnable et nécessaire du Conseil de Sécurité. Selon lui, face aux nouveaux changements dans l'échiquier international ainsi qu'aux nouveaux défis et menaces qui émergent l'un après l'autre, le Conseil de Sécurité a besoin d'une réforme pour s'adapter à l'époque, réformer ce qui est désuet et soutenir ce qui est innovant, augmenter constamment son autorité et son efficacité, et accroître la représentation et le droit à la parole des pays en développement en se basant sur le principe dit « concertation, synergie et partage », afin que les petits et moyens pays aient davantage d'opportunités de participer à la prise de décision du Conseil de Sécurité. La Chine déploiera des efforts concertés avec les autres parties pour défendre fermement les négociations intergouvernementales en tant que canal principal pour la réforme du Conseil de Sécurité de l'Assemblée générale, soutiendra les Co-Présidentes à remplir leurs missions, et poursuivra avec patience les négociations larges pour ne cesser de fédérer les esprits, de réduire les divergences, de faire progresser le travail étape par étape et d'aller dans le même sens, en vue de parvenir finalement à une solution globale qui prenne en compte les intérêts et les préoccupations de chacun.

Mmes Wronecka et Al-Thani ont déclaré qu'elles attachaient une grande importance au rôle majeur joué par la Chine dans la sauvegarde du multilatéralisme et le renforcement du rôle des Nations Unies, et se sont dites prêtes à multiplier les échanges avec la Chine sur la réforme du Conseil de Sécurité, à poursuivre les efforts de coordonner les intérêts de chaque partie, à se focaliser sur le consensus entre diverses parties, et à maintenir l'élan de dialogue et de consultation dans le cadre des négociations intergouvernementales, afin de faire progresser la réforme du Conseil de Sécurité de manière responsable.

Suggest To A Friend
  Print